Souveraineté alimentaire au Burkina : OXFAM et partenaires interpellent les autorités de transition

Oxfam et ses partenaires dans le cadre de la campagne Cultivons, ont été reçus en audience jeudi 7 mai 2015 au Conseil national de transition (CNT) pour un plaidoyer au tour de la sécurité alimentaire au Burkina Faso.

Les partenaires de la campagne Cultivons, Oxfam, la Confédération paysanne du Faso (CPF), INADES Formation, le Secrétariat permanent des ONG (SPONG) et Christian Aid ont échangé avec le premier Vice-président du CNT Honoré Lucien Nombré, le président lui-même étant en mission, au tour des questions touchant l’agriculture.

Il s’agit surtout des insuffisances de la Nouvelle alliance pour la sécurité alimentaire et la nutrition (NASAN), de l’implication des pouvoirs politiques en vue d’y remédier, des enjeux autour desquels bâtir des politiques adéquates et suffisamment fortes aux fins d’assurer une sécurité alimentaire au Burkina Faso et tendre vers la souveraineté alimentaire.

Au nom du groupe des partenaires de cette campagne, le président de  la CPF, Bassiaka Dao a précisé qu’ils sont venus faire un plaidoyer auprès du CNT afin que celui-ci puisse interpeller les décideurs, le gouvernement sur la nécessité d’investir dans l’agriculture familiale, de promouvoir de ‘’vraies politiques agricoles’’ de financement de l’agriculture.

Cela implique l’amélioration des techniques de production, le financement des agriculteurs, une bonne politique de l’eau, des mesures idoines de protection et de préservation de l’environnement, entre autres.

Le CNT dit prendre note, et promet œuvrer en son sein ainsi qu’envers le gouvernement pour que le plaidoyer porte des fruits.  M. Nombré a souligné la nécessité d’associer les organisations paysannes à la réflexion à la recherche de solutions à leurs préoccupations.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR