Transfert d’argent : le Mobile Banking a de l’avenir en Afrique

De plus en plus sur le continent africain, le consommateur et autres acteurs de l’économie font recours au transfert électronique d’argent et au Mobile Banking pour leurs transactions.

Et, selon une étude publiée par le cabinet international de conseil en stratégie BCG (Boston Consulting Group), ce mode de transfert d’argent va peser près de 900 milliards de FCFA dans quatre ans.

Déjà les Africains utilisent dans certains pays leurs téléphones mobiles pour payer leurs factures ou envoyer de l’argent à leurs proches (c’est le cas du Burkina par exemple) ; ce qui rend florissant le marché du Mobile Banking qui pourrait atteindre une valeur de 1,5 milliards de dollars dans 4 ans.

La plupart des utilisateurs cherchent des moyens plus faciles, moins chers et rapides pour faire leurs transactions en toute tranquillité. Le rapport soutient que les Africains cherchent aussi voies plus adaptés pour emprunter et économiser de l’argent à travers le Mobile Banking.

Le taux de pénétration du mobile en pleine croissance, et la faiblesse de la bancarisation de population (moins de 30% selon l’étude) sont des paramètres qui se positionnent en faveur de la croissance du taux Mobile Banking.

Le cabinet estime à 400 millions le nombre de personnes qui disposeront d’un téléphone mobile en 2019 en Afrique, et qui sont susceptibles de bénéficier de services bancaires ; 149 millions seulement s’adresseront à une banque traditionnelle et le reste, selon le cabinet, va bancariser via le mobile.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Source : africatopsuccess

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR