SMIC : qui paie mieux en Afrique ?

Dans chaque pays il y a un minimum, qu’on puisse payer un employeur à son employé selon les textes juridique en vigueur qui régissent le travail.

Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC), ou Salaire national minimum  garanti (SNMG), c’est selon le pays, est en fait de la rémunération minimale des salariés fixée par les États.

En Afrique francophone, certains pays émergent en la matière. Quels sont-ils les pays qui proposent les salaires minimums les plus élevés ? Le top 3 des salaires minimums les plus élevés est composé du Maroc, de la Guinée Équatoriale, de l’Algérie.

Le SMIC/SMIG/SNMG demeure important pour les pays au regard du fait qu’il fait partie des points récurrents de discussion entre les partenaires sociaux dans différents pays.

L’organisation administrative de l’Afrique francophone fortement inspirée du modèle français note que le salaire minimum a des incidences dans le calcul des salaires des agents de l’État et dans le calcul des pensions de retraite pour certains pays.

Une analyse comparative des salaires minimums fixés dans les différents pays francophones d’Afrique montre que le Maroc est celui qui propose la rémunération minimale la plus élevée, 137 095 FCFA (209 €).

Il est suivi de la Guinée Équatoriale et l’Algérie qui proposent respectivement des salaires minimums de 128 000 FCFA (195 €) et 112 000 FCFA (171 €).

La moyenne du salaire minimum en Afrique francophone est de 62 358 FCFA (95 €). La revalorisation de ce salaire intervient très souvent à la suite des mouvements et revendications des syndicats dans la plupart des pays.

Quant au SMIC/SMIG, le moins élevé, ils se retrouvent dans les pays comme le Mali (31 047 FCFA), le Niger (30 047 FCFA) et la Mauritanie (30 000 FCFA).

Au Burkina Faso, la revalorisation de 2006 avait porté le SMIG à 32 218 F CFA à la revalorisation de 2006. Il a évolué aujourd’hui mais et reste toujours en deçà et loin de la moyenne sus annoncé.

Des efforts sont toujours attendus des différents Etats en matière de rémunération, des efforts possibles au regard de certains indicateurs selon les acteurs syndicaux.

Salaire minimum

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR