Exploration pétrolière au Mali : dix permis annulés

Le gouvernement malien a résilié dix permis octroyés à des compagnies pétrolières qui ont manqué à leurs engagements en matière fiscale ou du développement de leurs activités, selon jeuneafrique.com.

Après avoir annulé et retiré plus d’une centaine de permis miniers en août dernier, Bamako poursuit l’assainissement du secteur extractif avec cette fois-ci l’annulation de dix permis pétroliers.

Trois concessions, sept conventions de partage de production sont concernées par les permis annulés qui avaient été accord à des compagnies pétrolières des blocs dans le nord (Taoudéni), dans l’est (Gao) et dans l’ouest (Nara) du Mali.

Il est reproché à Petro Plus Angola, Simba Energy, Mali Petroleum, Afex Global, Moh Oil, New Capital Investments et Corvus Resources management d’avoir manqué à leurs obligations.

Il s’agit surtout de l’absence de recherche sans motif justifié pendant un an, le défaut de paiement des taxes et des redevances prévues par la loi et la conduite de recherche en dehors du périmètre du permis.

En dépit des efforts entrepris par les autorités, le Mali ne produit toujours pas de pétrole mais avant la crise politico-militaire de 2012, environ 700 000 kilomètres carrés du territoire malien, notamment dans la partie nord du pays – désertique – étaient ouverts à la prospection pétrolière et gazière.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR