Lutte contre Ebola : JK-05, ce médicament chinois qui sauvera peut-être les Africains

Un médicament contre Ebola serait envoyé en Afrique par une société pharmaceutique chinoise Sihuan Pharmaceutical Holdings liée à l’armée chinoise, selon l’Agence Ecofin qui cite Reuters ce 16 octobre 2014.

Au moment où, la lutte contre la maladie d’Ebola en Afrique est à son paroxysme, et que les efforts dans ce sens sont mobilisés à tout point de vue, la Chine envoie le JK-05, le médicament expérimental chinois en Afrique pour les humanitaires chinois sur le continent.

Selon, Huo Caixia, directeur général adjoint de Sihuan «les coopérants humanitaires ont déjà le médicament avec eux, et si un cas se déclare (parmi eux), ils pourront le prendre».

En effet, la société Sihuan Pharmaceutical Holdings, qui appartient en partie à la banque d’investissement américaine Morgan Stanley, prévoit aussi de procéder à des essais cliniques dans les pays affectés par l’épidémie.

Cette ‘’potion chinoise’’ qui a été testée efficace sur des souris, selon la société, est une source d’assurance pour les quelque 10 000 Chinois vivant dans les pays africains affectés par Ebola. Elle pourrait sauver beaucoup des vies en Afrique, où les espoirs s’amenuisaient.

D’autres médicaments américains comme ZMapp et TKM-Ebola, testés sur des singes sont en train d’être utilisés directement pour soigner des malades. Une société pharmaceutique japonaise, Toyama Chemical, a également mis au point un autre médicament, le Favipiravir.

Alors que le virus a déjà fait environ 4500 morts particulièrement dans les pays affectés de l’Afrique de l’Ouest, les efforts financiers pour contenir et combattre la maladie ont dépassé le milliard de dollars au 15 octobre dernier.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR