La TNT au Burkina : qu’est-ce que c’est ?

Le 15 juin 2015, le Burkina Faso va passer au numérique avec la mise en œuvre la télévision numérique de terre (TNT), un mode nouveau de diffusion des programmes audiovisuels.

La TNT est un mode de diffusion hertzienne terrestre des programmes de télévision qui se substituera au mode de diffusion analogique actuellement en vigueur au Burkina. Les signaux vidéo et audio et données diverses sont numérisés, ordonnés en flux unique (multiplexage) avant d’être modulés et diffusés.

Autrement dit, les différentes chaînes du Burkina vont utiliser des outils de production et de diffusion numériques, ou alors convertir en numérique les productions analogiques existantes ; ce qui va permettre le regroupement par la société burkinabè de télédiffusion des programmes des différentes chaînes dans un même canal pour la diffusion, avec une norme de compression MPEG4 AVC (Moving Picture Experts Group 4 Advanced Video Coding).

Le transport des signaux se fera par faisceaux hertziens, fibre optique ou satellite pour une norme de diffusion DVB T2 (Digital Video Broadcasting Terrestrial version 2).

Pour la réception, il est nécessaire d’avoir donc un téléviseur ou un adaptateur aux normes précitées. Les populations auront le choix à faire sur les programmes. Il leur faudra disposer de postes téléviseurs récepteurs adaptés pour pouvoir recevoir les images, où à défaut se munir d’un décodeur permettant la conversion de ces images.

Diffuser plusieurs chaînes sur un seul canal

La TNT permet de répondre à la forte demande croissante de fréquences des services de télécommunication et le besoin d’améliorer la qualité des chaînes de télévision. La diffusion en analogique nécessite une bande de fréquence plus large pour le transport des signaux et exige un canal par chaîne.

La télévision numérique de terre, elle permet de diffuser plusieurs chaînes sur un même canal avec une meilleure qualité d’image et de son. Elle possède également d’autres avantages liés au système.

En plus de l’accès à plus de chaînes généralistes et/ou thématiques, les téléspectateurs auront la possibilité de recevoir des services innovants comme la réception en haute définition, la TV portable, la TV mobile.

L’avantage pour le secteur de l’audiovisuel serait une offre plus large aux téléspectateurs et une opportunité pour les éditeurs qui le souhaitent de créer des programmes de proximité pour un coût moins élevé qu’en analogique. Le développement des chaînes régionales sera ainsi donc limité.

Avec la mise en route de la TNT, plusieurs fréquences utilisées par l’analogique seront libérées au profit du secteur de téléphonie mobile qui pourrait les réutiliser à d’autres fins (extension du réseau mobile, licence 3G/4G, internet large bande ou autres applications mobiles).

Le passage à la TNT émane de l’Accord régional sur la planification du service de radiodiffusion numérique terrestre adopté par la Conférence régionale des radiocommunications (CRR) de l’Union internationale des télécommunications tenue du 15 mai au 16 juin 2006 à Genève (Suisse).

Dans la perspective d’accompagner la mise en œuvre du tout-numérique au Burkina,  des actions de communication grand public sont organisées pour informer et sensibiliser les téléspectateurs sur le passage au numérique et les équipements adaptés.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

source:ministère de la communication

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR