Ecobank : 25 ans, une vocation renouvelée

La banque panafricaine Ecobank dont le siège est à Lomé au Togo affiche des résultats performants après vingt cinq ans d’existence au service de l’Afrique ; elle avait déjà eu un bon rang dans le classement des meilleures banques africaines. 

Au bilan 2013, le groupe présente  22 milliards de dollars américains, un produit net bancaire supérieur à 2 milliards (une croissance organique de 16%)  et un total en capitaux propres de 2,1 milliards en dépit d’un contexte difficile. Cela lui permet de confirmer son statut et sa vocation de banque de classe mondiale.

Résolument tourné vers le développement économique et financier du continent, avec des indicateurs quasiment au vert, le groupe bancaire africain forge la nouvelle option qui est de jeter les bases du succès d’Ecobank pour l’horizon 2039.

«Il s’agit d’une étape majeure de la vie de toute entreprise, elle revêt une importance particulière pour une organisation devenue l’un des piliers de l’émergence commerciale et financière en Afrique médiane.

Le conseil est résolu à instaurer des normes de gouvernance élevées, en tirant les leçons du passé« , a indiqué le Camerounais André Siaka, président du conseil d’administration par intérim.

Le résultat du groupe consolidé après impôt s’élève à 148 millions de dollars américains, avec une part du résultat net de la société mère de près de 96 millions. L’encours des prêts et créances sur la clientèle s’est élevé à fin 2013 à 11,422 milliards contre 9 milliards, tandis que les dépôts de la clientèle oscillent autour de 16 milliards.

Ces résultats très appréciables sont le fait d’un  dynamisme des travailleurs et au bénéfice des actionnaires auxquels ils ont été présentés ce lundi 30 juin 2014 au siège de l’institution financière panafricaine.

Boureima LANKOANDE
Burkina 24

Source : lesafriques.com

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR