Burkina Faso : La Semaine du numérique a démarré

Le chef du gouvernement burkinabè, Christophe Dabiré a donné le coup d’envoi de la 16e édition de la Semaine du numérique ce mardi 8 septembre 2020 à Ouagadougou.

C’est parti pour la semaine du numérique. Elle se déroule du 8 au 10 septembre 2020 et cette 16e édition se tient sous le thème, « intelligence artificielle : opportunités et défis ».

Le Premier ministre a laissé entendre que la création du département numérique par le président du Faso s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’administration, de l’économie et de la société burkinabè en utilisant les opportunités offertes par le numérique.

Christophe Dabiré s’est dit satisfait que cette vision est en train de se réaliser. « J’en veux pour preuve l’intervention du parrain de cette semaine qui a indiqué toutes les actions qui sont développées au niveau du système éducatif national et particulièrement au niveau de l’Université. Je voudrais également citer les interventions des différentes sociétés du numérique de notre pays qui montrent comment nous sommes en train d’évoluer particulièrement dans le développement de l’exclusion financière au niveau de l’ensemble des populations de notre pays », a souligné le Premier ministre.

Les interventions des différentes sociétés du numérique

Pr Alkassoum Maiga, ministre de l’enseignement supérieur et de l’innovation scientifique, parrain de l’activité,  a indiqué que cette édition se doit d’être l’édition du rendez-vous du donner et du recevoir. C’est l’édition, a-t-il poursuivi où les jeunes entrepreneurs pourront trouver les solutions à travers les échanges qu’ils auront avec les acteurs pertinents du numérique.

De l’avis du Pr Maiga, les startups vont également exploser et prendre l’initiative de porter le Burkina Faso au-devant de la scène du numérique. « L’édition durant laquelle nos grands enseignants et émérites doivent prendre le chemin qu’a pris le Pr Ouattara pour nous lancer à la conquête de l’espace. Et je lance le défi à tous les enseignants de toutes les universités du Burkina pour que du point de vue du numérique, le Burkina soit placé dans le satellite du Pr Ouattara pour qu’on se retrouve au firmament de l’inventivité au niveau mondial », a-t-il dit.

Abandonner le chemin du pire

Il a ajouté que le numérique est capable du « meilleur et du pire ». Sur ce, il a invité les Burkinabè à opter pour le meilleur en « abandonnant le chemin du pire auquel, le numérique peut nous exposer à travers donc les réseaux sociaux ».

Selon lui, le thème choisi est en phase avec le quotidien burkinabè qui se trouve être, a-t-il relevé, « bouleversé par la révolution du numérique ».

Pour le directeur général de Orange Burkina, Ben Cheick Haidara, directeur général orange Burkina, l’Internet joue un rôle de premier rang dans le développement des économies africaines. Et d’ajouter que sa structure joue sa participation en contribuant à la modernisation de l’économie et la transformation des sociétés avec des services comme l’Internet fixe et mobile qui permettent aux entreprises et aux individus d’améliorer leur efficacité d’être informés et de rester connectés.

Willy SAGBE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR

PUBLICITE