Olusegun Obasanjo

Affaire Adesina : “L’Afrique devrait se lever…” (Obasanjo)

Sur la sellette depuis plusieurs semaines, le président de la Banque Africaine de Développement Akinwunmi Adesina est accusé de prévarication par des lanceurs d’alerte. Le trésor américain a alors demandé une enquête indépendante après avoir remis en cause les conclusions du comité d’enquête de la Banque Africaine de Développement (BAD). Cette immiscion américaine dans cette affaire irrite l’ex-président nigérian Olusegun Obasanjo qui en appelle à un front uni contre « ce mépris » des Etats-Unis.

Dans une adresse destinée à 12 ex-chefs d‘État africains dont Thabo Mbeki d’Afrique du Sud et John Kufour du Ghana, Olusegun Obasanjo, 83 ans, l’ex-président du Nigeria (1976-1979 et 1999-2007) a proposé à ses collègues de constituer un front pour défendre le président de la BAD ainsi que l’institution financière continentale.

« Si nous ne nous levons pas et ne défendons pas la Banque africaine de développement, cela pourrait signifier la fin de la BAD car sa gouvernance sera détournée de l’Afrique. L’Afrique devrait se lever et ne pas permettre que ses institutions soient indûment contrôlées par des pays non-africains », peut-on lire dans le document.

Le 22 mai 2020, Steven Mnuchin, le secrétaire américain au Trésor, demandait « une enquête approfondie » sur le « comportement contraire à l‘éthique, « l’enrichissement personnel et le favoritisme », formulées début avril 2020 par des « lanceurs d’alerte » à l’encontre du président de la BAD Akinwunmi Adesina.

Olusegun Obasanjo vient donc à la rescousse de son compatriote Akinwunmi Adesina pour espérer le sortir d’affaire d’autant plus qu’il est l’unique candidat pour l’instant, à l‘élection d’août 2020 espérant obtenir un second et dernier mandat de cinq ans à la tête de la BAD.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR

PUBLICITE