Tenkodogo : Bientôt une usine d’égrenage de coton

Tenkodogo, dans la région du Centre-Est,  a abrité ce mardi 17 mars 2020  la pose de la première pierre de la construction d’une usine d’égrenage du coton. La cérémonie a été présidée par le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat représentant le Premier ministre.

La population de Belcé dans la commune de Tenkodogo a accueilli ce 17 mars 2020 la pose de la première pierre de l’usine d’égrenage de coton.

Coronavirus oblige, la population a assisté à distance en rangs dispersés à la pose de cette  première pierre.

Cette usine  aura une capacité de production de plus de 35 000 tonnes par campagne et elle va permettre   de  créer  200 emplois directs. Elle comptera une usine d’égrenage de 2 lignes, de magasins de stockage pour intrants, d’un atelier mécanique, d’aires de stockage extérieures et de bureaux.

Cette nouvelle unité industrielle a un budget prévisionnel de 4,5 milliards de FCFA qui permettra à la commune de Tenkodogo  de voir d’ici le mois  d’avril 2021 sa nouvelle usine d’égrenage  produire ses premières balles de coton.

 La pose de cette première pierre est une continuité et une progression dans le contexte difficile que vit actuellement le « pays des Hommes intègres ». Pour Mamady Sanoh,  Directeur de la Coordination Régionale au Burkina Faso représentant le PCA de Faso Coton, « cette nouvelle usine entend continuer  à accompagner  la production cotonnière. Aussi elle répond aux souhaits des producteurs et elle compte sur leur engagement à redoubler d’effort pour augmenter les superficies cotonnières, la productivité aux champs ».

 La transformation de des matières premières est une priorité et cela est matérialisé dans l’axe 3 du PNDES, selon le ministre du commerce, de l’industrie et de l’artisanat Harouna Kaboré. Il estime que le maillon essentiel reste la production mais FASO COTON s’est engagé à aller dans ce sens en augmentant sa capacité d’égrenage pour permettre  de résoudre les  différentes questions qui sont posées, le ramassage rapide, l’égrenage rapide et l’achat à temps du coton et une mise à disposition des intrants pour la campagne à venir.

Moumini GOUBA

Pour Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR

PUBLICITE