WhatsApp

Données personnelles : WhatsApp déconseillée aux hauts responsables de l’ONU

Les hauts responsables de l’ONU ont été avisés de ne pas utiliser WhatsApp. L’application de messagerie n’est pas considérée “comme un moyen sûr”, a dévoilé le porte-parole de l’organisation internationale de 193 pays membres, Fahran Haq, rapporte “France Soir”. 

Depuis qu’elle a été rachetée par Facebook, l’application de messagerie WhatsApp, favorite de millions de familles, est considérée par beaucoup comme moins protégée. La consigne des responsables de l’ONU date de juin 2019, mais elle n’a été rendue publique que récemment. 

Fahran Haq, le porte parole de l’ONU répondait à une question d’un journaliste qui lui demandait si le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, utilisait cette messagerie cryptée pour communiquer avec les grands de ce monde. Il a répondu “non” avant de commenter. 

Des experts de l’ONU estiment, en effet, que le portable de Jeff Bezos, le patron d’Amazon, a pu être piraté en 2018 grâce à l’envoi d’une vidéo piégée via WhatsApp. 

Cependant, de son côté, WhatsApp se défend par la voix de son directeur de la communication, Carl Woog. Celui-ci a déclaré à l’agence Reuters que « la technologie de cryptage que nous avons développée avec Signal jouit d’une grande considération auprès des experts en sécurité et reste la meilleure disponible pour les personnes à travers le monde ».

Pour rappel, en septembre 2019, le célèbre informaticien Edward Snowden, lanceur d’alerte américain, avait vivement déconseillé aux Français (et d’abord au Premier ministre) d’utiliser cette application, moins sûre, selon lui depuis son rachat par Facebook en 2014. WhatsApp est accusé d’avoir véhiculé en 2014, 10 milliards de messages et 500 millions de photos par jour.
Madina TOE (Stagiaire)
Burkina 24
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR

PUBLICITE