Lassané Kaboré : « L’IUTS sera appliqué »

Lassané Kaboré, ministre de l’économie et des finances, a réaffirmé ce jeudi 9 janvier 2020 que l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS) « sera appliqué ».

« La loi a été adoptée pour entrer en vigueur à compter du 1er janvier (2020, ndlr). Logiquement, à compter du 1er janvier, on va appliquer l’IUTS. C’est ce qui est prévu », a indiqué le ministre de l’économie et des finances lors d’une rencontre avec la presse.

Selon lui, il s’agit de rétablir une « équité fiscale » entre travailleurs du privé et ceux de la Fonction publique. « La loi a été adoptée en 2017 et il n’était pas question que depuis 2017, un partie des travailleurs paye et une autre ne paye pas », relate le ministre, qui précise que c’est « ce qui a souvent bloqué les négociations entre gouvernement et syndicats ».

En rappel, à compter de janvier 2020, l’Etat a imposé l’application de l’IUTS sur les indemnités et les primes perçues par les agents de la fonction publique. Mais cela n’est pas du goût de certains syndicats.

Le 2 décembre 2019, le gouvernement a rencontré l’Union d’Action Syndicale (UAS). Lors de cette rencontre le gouvernement a transmis à l’UAS des documents relatifs à l’Impôt unique sur les traitements et salaires (IUTS).

« Nous disions tout simplement que nous allons aller analyser ce qui se trouve dans le document. Si c’est en conformité avec ce que nous avons posé comme revendication, il n’y a pas de soucis. Quand nous faisons une revendication, nous faisons des propositions à l’endroit du gouvernement qui permettent de dire que c’est bel et bien faisable. Si on veut l’argent pour faire développer le pays, ce n’est pas sur les maigres ressources des populations qu’il faut compter », avait commenté Bassolma Bazié.

Lire aussi 👉 IUTS : L’éternel débat

Mais l’Etat est décidé à l’appliquer. « Aujourd’hui, on ne peut pas se permettre de supprimer l’IUTS quand on sait que nous sommes dans des contextes assez difficiles », a conclu le ministre Lassané Kaboré.

Ignace Ismaël NABOLE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR