Secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou.

Commande publique : L’ARCOP évalue la performance des acteurs de 2018

L’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) a procédé à la 6e évaluation de la performance des acteurs du système de la commande publique au titre de l’année 2018. La restitution des résultats de l’étude a été faite ce vendredi 27 décembre 2019,

Sixième du genre, l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) réalise une évaluation périodique de la performance des acteurs dans le système de la commande publique. Cette évaluation vise à apprécier le respect des délais prévus de passation des marchés publics à travers des indicateurs nationaux et communautaires en 2018.

« L’efficacité du processus d’acquisition est l’un des principes de la commande publique. Cependant,  les procédures de passation des marchés publics sont souvent citées comme sources de retard dans la réalisation des projets et programmes d’investissement de l’Etat. En effet, nonobstant les délais fixés par les textes en vigueur, plusieurs études ont relevé des longs délais dans la passation et l’exécution des marchés publics », a fait savoir le Secrétaire permanent de l’ARCOP, Tahirou Sanou.

A l’écouter, il  est donc nécessaire de mesurer l’impact des nouveaux instruments sur l’efficacité sur la commande publique. La présente étude a permis de déceler des améliorations aux niveaux globaux de passation de marchés publics par rapport à l’année précédente. Cependant, des faiblesses subsistent quant au respect des délais de traitement des dossiers dans certaines étapes de la chaîne de la commande publique.

64 autorités contractantes, 511 contrats signés d’une valeur d’environ 52 milliards de FCFA

Concernant l’échantillon, il s’agissait de cinq catégories d’autorités contractantes. Des ministères, des institutions de l’Etat, des sociétés d’Etat, des établissements publics de l’Etat (EPE), les collectivités territoriales étaient, entre autres, concernées par l’étude.

Appel d’offre ouvert et restreint, consultations des consultants, demande de cotations, demande de prix, demande de propositions, demande de proposition allégée, entente directe, manifestation d’intérêt, sont les différentes procédures qui ont servi de base à l’étude.

Lire également👉 ARCOP : Le guide de l’autorité contractante actualisé

Au total, les procédures de passation collectées pour l’évaluation de la performance des acteurs du système de la commande publique de 2018 ont porté sur 64 autorités contractantes, 511 contrats signés d’une valeur d’environ 52 milliards de FCFA. 8 indicateurs ont été retenus pour cette évaluation. Les délais et la qualité des dossiers d’appel à concurrence, de la signature du contrat et des marchés publics étaient concernés.

En conclusion de cette évaluation, on retient que la performance des acteurs reste insuffisante. Des lenteurs demeurent toujours dans la chaîne de passation des marchés publics. Par contre, deux indicateurs ont connu une amélioration. Il s’agit des délais de réaction de l’organe de contrôle qui sont passés de 14 à 11 jours. Egalement, les délais de passation de marchés publics sont passés de 66 à 63 jours ouvrables.

Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR