Burkina : La qualité célébrée du 15 au 18 octobre 2019

« Faire de la culture qualité le levier de la transformation structurelle de notre économie », c’est sous ce thème que se tiendront du 15 au 18 Octobre 2019 la 29e édition des journées nationales de la qualité (JNQ) et la 8e édition du prix burkinabè de la qualité (PBQ) à Bobo-Dioulasso. L’annonce a été faite ce lundi 7 octobre 2019 au cours d’une conférence de presse.

Offrir un cadre d’échanges et de partage d’expériences entre les entreprises privées, les gouvernants, entre autres, c’est le but de ces journées nationales de la qualité et du prix burkinabè de la qualité. 20 entreprises sont en lice pour cette 8e édition du prix de la qualité.

La qualité est importante dans le développement d’une entreprise, selon le secrétaire général du ministère du commerce Boubacar Traoré. « La qualité est au cœur du développement des entreprises. Lorsque vous avez votre activité, que ce soit de la production, des prestations de service, pour augmenter vos parts de marchés, avoir le maximum de clients, il faut que vous puissiez produire des services de qualité ou offrir des produits de qualité », a-t-il expliqué.

Le prix burkinabè récompense selon lui, les efforts des entreprises qui « s’illustrent de façon positive en matière de qualité et ce, après une évaluation basée sur les référentiels harmonisés au niveau national ».

Selon Issaka Zoungrana, directeur général de l’ABNORM, les entreprises se doivent d’être à la hauteur, d’être performantes si elles veulent vivre dans cette zone de libre échange continentale d’où le label des consommateurs africains qui donne l’occasion au public de voter.

Pour cette 8e édition du prix burkinabè de la qualité, les résultats attendus sont entre autres de promouvoir la culture qualité au sein de la population et pour les 29e journées nationales de la qualité c’est de sensibiliser les entreprises sur les choix appropriés des outils et techniques de la productivité.

Catégories de participation et prix

Les frais de participation à cette compétition varient en fonction de la taille de l’entreprise, selon Boubacar Traoré. Pour ce qui concerne la Catégorie C, correspondant aux entreprises dont le personnel  est inférieur à 20 employés, les frais s’élèvent à 75 000 F CFA. Pour la catégorie B, dont l’effectif est compris entre 20 et 100,  la somme est fixée à  125 000 FCFA. 300 000 F CFA seront déboursés par  les entreprises  de la catégorie A qui emploient plus de 100 travailleurs.

12 prix dont 4 par catégorie seront décernés aux entreprises lauréates. Il s’agit du Bronze ou prix d’engagement dans la qualité, de l’Argent ou prix de la maîtrise de la qualité, de l’Or ou prix d’encouragement à l’excellence et du  Diamant ou prix d’excellence dans la qualité.

Lire aussi  ➡️ Certification et normes : L’ABNORM sensibilise les acteurs des Cascades

L’ABMAQ, afin de toujours promouvoir la qualité et la productivité, décernera trois prix, à savoir le prix d’engagement dans la productivité, le prix d’encouragement à la productivité et le prix d’excellence dans la productivité.

Le  budget global de ces deux événements s’élève à plus de 97 millions de F CFA selon Boubacar Traoré et financé par l’Etat, les sponsors et partenaires, l’ABNORM et l’ABMAQ.

Eliette ZOUNGRANA et Hanifa KOUSSOUBE (Stagiaires)

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR