Actionnariat populaire : La coopérative «SCOOP-CA» chez le Mogho Naaba

Les premiers responsables de la Société coopérative avec Conseil d’administration/Bâtir l’avenir (SCOOP-CA/BA) ont présenté au Mogho Naba la structure. C’était ce vendredi 27 septembre 2019.

La Société coopérative avec Conseil d’administration/Bâtir l’avenir (SCOOP-CA/BA) évolue dans la promotion de l’actionnariat populaire. Ses activités ont été lancées le samedi 3 août dernier à Ouagadougou. Ce vendredi 27 septembre 2019, les premiers responsables de la structure ont présenté l’initiative au Mogho Naba.

Le Président du conseil d’administration de la SCOOP-CA/BA, Aziz Nignan, a expliqué  que c’est dans l’objectif d’acquérir des bénédictions et des conseils de la part du Mogho Naba.

Par ailleurs, il a fait savoir qu’actuellement sa structure travaille sur l’implantation du projet Société Faso Tomate (SOFATO). Les responsables de la SCOOP-CA ont confié qu’un espace de trois hectares a été déjà acquis à Yako. L’autorisation d’implantation de ladite usine, selon eux, a également été obtenue.

Lire également 👉Actionnariat populaire : Des jeunes Burkinabè lancent la coopérative «SCOOP-CA»

« Courant octobre ils iront en Turquie pour finaliser l’acquisition des machines. Dès le premier trimestre de 2020 nous démarrons l’usine de transformation de la tomate », a indiqué Aziz Nignan. Il a révélé que l’usine sera entièrement alimentée à 80% au solaire et un champ de production de plus 100 hectares sera exploité pour minimiser les coûts de production.

« Nous voulons faire du Burkina Faso un pays industrialisé à l’horizon 2023. Cela doit passer par cette jeunesse. Sortir les jeunes du chômage et contribuer à la transformation des produits locaux qui souffrent d’un problème d’écoulement, telle est la vision de la SCOOP-CA/BA », a-t-il précisé.

Concernant l’actionnariat, le premier responsable de la SCOOP-CA a confié que le bilan est positif avec plus de 400 adhérents.

En rappel, la SCOOP-CA a ainsi été fondée le 24 mai 2019 suite au projet SOFATO lancé en avril dernier par l’Amicale des jeunes commerçants et entrepreneurs du Burkina Faso (AJCEB). L’objectif visé est de faire de chaque Burkinabè un acteur de développement.

Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR