Intelligence Artificielle : Google ouvre un centre au Ghana, une première en Afrique

Google a ouvert son premier centre d’Intelligence Artificielle au Ghana. L’ouverture de ce centre confirmée par le géant américain arrive à un moment crucial pour le plus jeune continent du monde qui fait face à plusieurs défis liés à l’éducation, à la santé et à l’agriculture.

Le Ghana donne le ton au reste de l’Afrique. Après avoir été saluée par les puissances occidentales dont les Etats-Unis en raison de sa stabilité politique, de sa bonne gouvernance et surtout de la liberté de sa presse, le Ghana devient un pays stratégique pour les scientifiques du continent.

En effet, en avril dernier, Google a ouvert dans ce pays, son premier centre d’Intelligence Artificielle (IA). L’objectif de ce centre, installé dans l’un des pays les plus importants du continent, est d’améliorer le quotidien des Africains. Ainsi, les chercheurs de ce centre apporteront leur expertise dans des domaines tels que l’agriculture, la santé et l’éducation.

Pour Moustapha Cissé, directeur du centre, l’Intelligence Artificielle contribuera au développement du continent. « Je crois fermement que l’Intelligence Artificielle a un brillant avenir en Afrique. L’Afrique a beaucoup à offrir à l’Intelligence Artificielle et l’Intelligence Artificielle a beaucoup à offrir à l’Afrique », dit-il lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Accra en avril dernier.

« Nous sommes le continent le plus jeune de la planète »

Et d’ajouter : « nous sommes le continent le plus jeune de la planète. C’est aussi le continent où la population croît le plus vite. Les défis sont immenses et l’Intelligence Artificielle a un rôle à jouer. Ce type de technologie aidera à accélérer plusieurs sciences très importantes. Je crois que l’avenir de l’Intelligence Artificielle se trouve principalement en Afrique», martèle-t-il

Moustapha Cissé a souligné le rôle prépondérant que l’Intelligence Artificielle peut jouer pour le monde rural en Afrique, notamment pour les paysans. « L’Intelligence Artificielle peut être utilisée pour diagnostiquer certaines maladies notées dans les récoltes pour que des décisions soient rapidement prises afin de résoudre l’un des défis auxquels les cultivateurs font face. Donc, l’Intelligence Artificielle est très importante dans le domaine de l’agriculture » insiste Cissé.

« Promouvoir l’Intelligence Artificielle au niveau régional »

S’adressant à la presse, Moustapha Cissé a fait savoir que le centre collaborera avec toutes les institutions du continent africain pour un partenariat gagnant-gagnant. « Notre objectif est de faire bouger les frontières de la science. Donc, nous espérons avoir un impact scientifique, mais aussi, nous espérons, à travers les collaborations avec différentes institutions, avoir un impact en appliquant la technologie dans le domaine de l’agriculture et de la santé», a-t-il expliqué.

Le directeur du centre d’Intelligence Artificielle a aussi fait savoir que Google est en train de coopérer avec des universités basées sur le continent, non pas seulement au Ghana, mais aussi au Nigeria, en Afrique du Sud et au Kenya avec l’unique but de relancer l’Intelligence Artificielle au niveau régional. « Nous voulons nous assurer que les bonnes opportunités ainsi que la meilleure éducation sont sur place. C’est pour cela que Google finance les études de beaucoup de jeunes afin d’aider à créer une nouvelle génération de développeurs en Intelligence Artificielle », dit-il.

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR