Sciences en Afrique : Google ouvre son premier centre d’Intelligence Artificielle au Ghana

Le géant de la technologie, Google, vient de lancer un centre d’Intelligence Artificielle (IA) en Afrique. Le premier pays qui a eu le privilège d’avoir abrité ce centre est le Ghana, un pays d’Afrique de l’Ouest, surtout connu pour sa stabilité politique. Le centre apportera un soutien de taille aux africains, notamment aux cultivateurs.

Le Ghana devient le premier africain à abriter un centre d’Intelligence Artificielle sur le continent. Une information largement relayée par la presse internationale ces dernières semaines et qui, certainement, fera plaisir à tous les scientifiques du continent. L’annonce de cette nouvelle avait été faite en 2018 par Google qui a tenu parole en réalisant le rêve de milliers de scientifiques en avril dernier.

Selon Moustapha Cissé, le patron de ce centre, l’Intelligence artificielle permettra de résoudre de nombreux problèmes auxquels les africains font face. « L’Intelligence Artificielle est un outil d’une importance capitale utilisée pour accélérer toute sorte de sciences : physique, chimie, ingénierie, mais la plupart des gens qui y travaillent sont basés en Occident », dit-il.

Et d’ajouter : « il est important qu’un tel outil aussi important puisse résoudre tous les probcèmes auxquels le monde fait face aujourd’hui. Et en ce moment, l’Afrique est représentée. Nous avons réussi à former les machines à identifier les pixels qui peuvent transcrire des enregistrements audio et traduire des langues pour nous. Nous voulons que tous africains puissent en bénéficier et qu’ils puissent avoir accès à l’information ».

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR