Prix minimum du cacao : Un nouveau mécanisme de fixation des prix adopté

La Côte d’Ivoire et le Ghana, les deux leaders mondiaux, ne sont pas arrivés à trouver un accord avec les industriels sur le prix plancher pour le cacao. Par contre, les deux pays ont adopté un nouveau mécanisme de fixation des prix, nous apprend Jeune Afrique.

La Côte d’Ivoire et le Ghana approvisionnent le commerce international du cacao avec plus de 3 millions de tonnes, soit environ 60% de la production mondiale. Le 3 juillet dernier à Abidjan, les deux pays producteurs et les industriels étaient invités à négocier un nouvel accord sur le prix plancher pour le cacao.

Lire également : Le Ghana et la Côte d’Ivoire suspendent les ventes de cacao dans l’attente d’un prix minimum

Les deux pays ne sont pas parvenus à convaincre les multinationales sur l’instauration du système de prix plancher de 2 600 dollars la tonne. Par contre, ils parviennent à adopter un nouveau mécanisme de fixation des prix en instaurant un différentiel de 400 dollars la tonne.

Pour toujours continuer les discussions, les deux pays producteurs se sont engagé à  initier d’autres rencontres avec les industriels.

En rappel, le 12 juin dernier, les deux pays avaient annoncé la suspension de leurs ventes de cacao pour la campagne 2020-2021, qui démarre en octobre 2020, en attendant de fixer un tarif plancher de 2 600 dollars la tonne.

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR