Ministère des finances : Le réseau est de retour, selon des contribuables

A la suite de plusieurs mois de grève, la coordination syndicale du ministère de l’économie et des finances (CS-MEF) a invité les travailleurs à « reprendre convenable le travail » à partir de ce mercredi 24 avril 2019. Un constat ce jour révèle que les services du ministère des finances travaillent normalement.

Sur les réseaux sociaux le mardi 23 avril 2019, un communiqué de la coordination syndicale du ministère de l’économie et des finances (CS-MEF) a fait état d’une  entente avec le gouvernement et invite  les « travailleurs à reprendre convenablement le travail à partir du mercredi 24 avril 2019 ».

«  Salut camarades! Ce mardi 23 avril 2019, le Gouvernement et la CS-MEF ont trouvé un terrain d’entente sur les préoccupations des travailleurs du MINEFID. Par conséquent, la direction de la lutte invite chaque travailleur du MINEFID à reprendre convenablement le travail à partir du mercredi 24 avril 2019. Elle prendra les dispositions pour la restitution dans les cadres habituels des organisations syndicales membres de la CS-MEF », a révélé le communiqué de la CS-MEF.

Le travail est repris « convenablement »

Le travail est repris « convenablement »

Une solution définitive a-t-elle été trouvée ? Avec quelle autorité les syndicats ont signé l’accord ? Sur quoi a porté l’accord ? Le fonds commun a-t-il été revu ? Cette suspension du mouvement d’humeur a-t-elle un lien avec l’opérationnalisation d’authentification des diplômes annoncée par le gouvernement ou les menaces des commerçants de marcher sur les syndicats ?  Ces questions n’ont pas encore trouvé d’interlocuteur prêt à répondre.

Des contribuables ont affirmé avoir fait des opérations sans problèmes

Des contribuables ont affirmé avoir fait des opérations sans problèmes

Néanmoins, un constant sur le terrain ce mercredi 24 avril 2019 dans la ville de Ouagadougou confirme que le travail est repris « convenablement ». Des contribuables ont affirmé avoir fait des opérations sans problème. Abdoul Ouédraogo, après moult démarches sans pouvoir faire des paiements aux impôts par « manque de réseau »,  a affirmé qu’il a pu s’acquitter ce jour.

Lire également 👉Crise au MINEFID : Le patronat plaide devant le Premier Ministre

En rappel, pour se faire entendre, les syndicats du ministère de l’économie et des finances avaient opté pour une forme de lutte qui ne consistait pas à arrêter le travail formellement, ni de sit-in, ni de marche. Une  défaillance du réseau était toutefois invoquée pour justifier la suspension de travail.

Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR