Mouvement d’humeur des chauffeurs : Les mesures du gouvernement

Le porte-parole du gouvernement Remis Dandjinou, au sortir du conseil des ministres de ce 3 avril 2019,  a annoncé des mesures face au mouvement d’humeur des chauffeurs routiers. Il s’agit d’abord de  la suspension des élections à la faîtière des organisations des transporteurs.

Le ministre de la communication a aussi indiqué, selon ses propos sur la RTB Télé, que les dispositions ont été prises pour que « les personnes liées à ces perturbations soient purement et simplement appréhendées ».

Enfin, il a terminé en rassurant que ce mouvement n’aura pas d’impact sur notamment la disponibilité en hydrocarbures, les mesures ayant été prises pour « que les forces de sécurité assurent la fluidité du trafic sur le territoire ».

Pour rappel, le 2 avril, des chauffeurs routiers ont menacé de déclencher une grève illimitée pour pour réclamer le départ du président de l’Organisation des transporteurs routiers du Burkina (OTRAF), Issoufou Maiga.  La fédération nationale des transporteurs s’est exprimée ce mercredi 3 avril 2019 à Ouagadougou. Pour les transporteurs, « cela est l’œuvre d’individus non identifiés, car aucun des 18 syndicats, associations et groupements de transporteurs n’est concerné par ces mouvements ».

lesaaffairesbf 
Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR