Back-up solaire

Energie solaire : Le Projet Back-up lancé

6,399 total views, 2 views today

Le ministre de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo, a procédé au lancement du Projet Back-up solaire ce lundi 25 février 2019 à Ouagadougou. Ce projet vise à doter les ménages, les particuliers, les petites et moyennes entreprises d’équipements solaires de qualité et certifiés. La structure en charge de ce projet est l’Agence nationale des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ANEREE) sise à Ouaga 2000.

Dans le souci de diversifier ses sources d’approvisionnement, le Burkina Faso a opté pour un développement des énergies renouvelables en mettant un accent sur le solaire. C’est dans cette optique que le gouvernement burkinabè a entrepris un projet d’autonomisation énergétique des ménages, des particuliers, des petites et moyennes entreprises, connectés ou pas à la SONABEL avec des équipements solaires de qualité, certifiés et à même de couvrir leurs besoins énergétiques.

Cérémonie de lancement du projet Back -up solaire

Cérémonie de lancement du projet Back -up solaire

Le Projet Back-up solaire est une mesure incitative menée par l’Etat afin de faciliter l’acquisition de systèmes solaires photovoltaïques avec stockage pour les besoins énergétiques. En vue de promouvoir ce système, le ministre de l’énergie, Bachir Ismaël Ouédraogo, a procédé au lancement dudit projet ce lundi 25 février 2019 à Ouagadougou. Il a précisé que le Burkina Faso détient le meilleur ensoleillement en Afrique de l’Ouest avec un fort potentiel de 5,5KWH par m2 par jour.

« Le soleil, qui était vu comme une calamité,  doit devenir une opportunité pour le Burkina Faso. L’opération permettra aussi de limiter les délestages, en redéployant l’énergie économisée vers d’autres ménages », a indiqué Bachir Ismaël Ouédraogo. Le ministre a rassuré que les équipements proviennent de grandes firmes répondant aux normes et certifications internationales et seront installés par des sociétés agréées par le ministère de l’énergie.

Les kits du projet Back-up solaire sont des armoires énergétiques hybrides munies d’un système de stockage intégré, mobiles prêtes à l‘emploi et faciles à installer. Le projet met à la disposition des utilisateurs différents kits en fonction des besoins et le prix va de 160 000 à 3 millions de F CFA.

Une possibilité est offerte pour payer cash ou pour des souscriptions à des prêts solaires aux taux de 0% avec une durée de trois ans maximum, avec un différé de paiement de trois mois après la mise en service de l’installation solaire. La gestion de ce projet revient à l’Agence nationale des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (ANEREE). 

L’Etat fait-il la concurrence au secteur privé ?

 « Nous n’avons pas pour ambition de nous substituer au secteur privé. Ce projet a pour objectif de créer un nouveau marché et de montrer au secteur privé qu’il y a une niche qu’ils doivent saisir. Le solaire est une opportunité de business pour tout le monde. Nous allons travailler à ce que celui qui investit 500 000 F CFA, qu’il puisse avoir une qualité de 500 000 francs. Nous allons assainir un peu le secteur et montrer qu’il y a une opportunité de business avec le solaire », a lancé le ministre.

Jules César KABORE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR