le Front pour l’indépendance monétaire (FIM)

Abdoulaye Nabaloum : « Lutter contre le F CFA, c’est prôner une indépendance monétaire »

Dans la lutte contre le franc de la Communauté Financière Africaine (F CFA), le Front pour l’indépendance monétaire (FIM), qui est un regroupement d’organisations de la société civile, entend être un allié pour la suppression de cette monnaie.

De plus en plus de voix s’élèvent pour la suppression du F CFA et la promotion d’une monnaie communautaire. Le Front pour l’indépendance monétaire (FIM), qui est né courant janvier dernier, vise à soutenir les organisations de la société civile et les dirigeants pour la promotion de l’indépendance monétaire et  lutter contre le FCFA.

Ce jeudi 7 février 2019 à Ouagadougou, le FIM a animé un point de presse pour renouveler sa volonté pour la suppression de cette monnaie dite « coloniale ». Pour les conférenciers, plus qu’un sujet d’actualité, le F CFA est aujourd’hui au centre d’une polémique internationale suscitant des réactions de l‘Italie à la Russie en passant par la Chine.

Lire également 👉Pr Taladidia Thiombiano : « La zone franc constitue un cas unique au monde »

« Nous dénonçons le manque d’engagement ferme de nos dirigeants à mettre fin à l’indépendance du F CFA avec la France.Le F CFA est un moyen de domination de la France sur nos Etats. Lutter contre le F CFA, c’est prôner une indépendance monétaire », a déploré un des conférenciers, Abdoulaye Nabaloum. 

Par ailleurs, il a marqué son soutien aux dirigeants africains qui sont contre le F CFA et lance un appel à œuvrer à la création d’une monnaie communautaire avec la CEDEAO. Le FIM participera à la marche du 24 février prochain à Ouagadougou pour dénoncer l’utilisation du F CFA.

En rappel, le franc de la Communauté Financière Africaine concerne les Etats membres de l’Union Monétaire Ouest Africaine (UMOA) et le franc de la Coopération Financière en Afrique Centrale pour les pays membres de l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale (UMAC).

Jules César KABORE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR