16 startups récompensées

E-commerce au Burkina : 16 startups récompensées

Face à la situation du chômage et du sous-emploi des jeunes et des femmes au Burkina Faso, le gouvernement a adopté en 2012 le programme spécial de création d’emplois pour les jeunes et les femmes PSCE/JF sous la tutelle du ministère en charge de la formation et de l’insertion professionnelle. Dans le but de sélectionner les meilleures startups, un appel à la candidatures a été lancé en 2017-2018 en vue de leur offrir un accompagnement financier. Les résultats ont été publiés ce jeudi 24 janvier 2019 à Ouagadougou, suivis  de remises des kits.

Le programme spécial de création d’emplois pour les jeunes et les femmes à travers sa composante 5,  en partenariat avec l’Agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME), a organisé la cérémonie de publication des résultats et la remise des lots aux lauréats dans le cadre de la création des startups dans le domaine du e-commerce.

Le directeur général de l’AFP-PME, Honoré Kietyeta, a expliqué que sa structure est responsable de la mise en œuvre des activités de financement et de suivi des porteurs de projets. Pour cette année, c’est une enveloppe globale de 105 millions de FCFA qui est consacrée, comprenant la formation et le financement.

Sur un effectif de 500 porteurs de projets, 83 ont été présélectionnés et formés sur la période 2017-2018. Esprit d’entreprise, développement personnel, montage de projets, cyber sécurité, gestion des ressources humaines, fiscalité applicable aux PME, règlementation du e-commerce, droit des sociétés commerciales, gestion de la publicité et marketing, tels sont, entre autres, les formations dont les 83 promoteurs ont bénéficiées.

Les résultats des lauréats ont été publiés ce jeudi 24 janvier 2019

Les résultats des lauréats ont été publiés ce jeudi 24 janvier 2019

En plus des formations, les porteurs de projets ont pu effectuer des immersions en entreprises, suivre des témoignages et apprendre à faire des pitchs. A l’issue de la formation, 16 promoteurs ont été sélectionnés pour bénéficier d’un accompagnement financier sur les critères de la viabilité du modèle économique, le délai d’opérationnalisation et le besoin de financement.

Les lauréats ont reçu ce jeudi 24 janvier 2019 à Ouagadougou des kits constitués de financements sous formes de prêt remboursable sur une durée de 2 à 5 ans à un taux de 6 à 8% l’an. « Le montant alloué à chaque start-up bénéficiaire ne couvre pas à 100% ses besoins de financement, mais devrait permettre d’asseoir les bases de l’activité, de sorte à pouvoir générer des revenus pour supporter les charges de fonctionnement et les traites de remboursement du prêt », a insisté Honoré Kietyeta.

Mariam Touré, représentante du ministre en charge du commerce, a rappelé que « la vitalité économique d’un pays repose sur le dynamisme de ses entreprises ». Par ailleurs, elle a indiqué qu’une convention a été signée avec la Maison de l’entreprise pour la formalisation des projets des 83 promoteurs qui ont été sélectionnés et formés.

Carole Sandwidi, bénéficiaire de 6 millions de F CFA

Carole Sandwidi, bénéficiaire de 6 millions de F CFA

« Nous promettons de tout mettre en œuvre pour réaliser avec brio nos projets pour apporter notre pierre à l’économie burkinabè, même si nous savons que la tâche sera ardue tant le métier d’entrepreneur est un métier à haut risque », a promis le représentant des bénéficiaires, Derra Abdoul Rachide.

Carole Sandwidi, promotrice de la marque « Femme Faso », qui est une entreprise de production de confection des vêtements à base de pagne tissé et les accessoires de mode, a  bénéficié d’un montant de 6 millions de FCFA comme un prêt, remboursable dans 5 ans avec un taux d’intérêt de 7%.

Son entreprise existe depuis 4 ans. Elle a fait savoir que cette somme va consister à renforcer sa capacité de production, à agrandir a boutique et à employer plus de personnes

Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR