Coupe du monde de boulangerie : Le Burkina Faso qualifié

La 8e édition de la Coupe d’Afrique de boulangerie 2017 s’est tenue le 24 mars 2017 à Casablanca au Maroc. L’équipe des Etalons boulangers a tenu un point de presse ce jeudi 30 mars 2017 à Ouagadougou, pour faire le point de sa participation.

Les Etalons boulangers ont participé à la 8e édition de la Coupe d’Afrique de  boulangerie tenue du 21 au 24 mars 2017 à Casablanca au Maroc. L’équipe du Burkina Faso était composée de 4 personnes et a participé uniquement dans le domaine de la boulangerie avec le « pain Tigré » qui signifie « pain de l’abondance » en langue mooré. Ainsi, le Burkina Faso a remporté la médaille de bronze avec la 3e place continentale derrière la Tunisie et le Maroc.

Par ailleurs, cette qualification donne droit à la participation à la Coupe du monde de boulangerie en 2019 à Paris en France. « Pour une première participation, nous disons que c’est une prouesse » a précisé le coach de l’équipe, André Bayala. Il faut noter que le  « Pain Tigré » est un pain fait à base de « muong Bean », un type de haricot consommé en Chine et en Inde et très riche en protéine, dont le Larlé Naaba, parrain des Etalons boulangers, fait la promotion au Burkina Faso.

L’équipe des étalons boulangers face à la presse

Pour le Larlé Naaba, le « muong Bean » est une céréale qui a d’énormes vertus en anti oxydant et en protéine qui permet d’être immunisé contre les cancers et les tensions artérielles. Il s’engage à faire la vulgarisation de ce produit à travers tout le territoire national. « Nous allons augmenter la production de « muong Bean » pour pouvoir le mettre à la disposition de tous les boulangers qui voudront faire  le « Pain Tigré », a-t-il ajouté. Concernant la 3e place africaine dans le domaine de la boulangerie, André Bayala affirme que « c’est le fruit de la recherche et cela concrétise toutes les recherches que nous avons faites dans le domaine de la boulangerie ».

En rappel, la Coupe d’Afrique de boulangerie est une compétition des experts des métiers de bouche. Il s’agit des métiers de la boulangerie, de la pâtisserie, de la chocolaterie, de la glace, de la confiserie et de la cuisine. Une compétition biennale ouverte à tous les acteurs issus des équipes nationales des pays d’Afrique qui vise à promouvoir les talents des jeunes Africains intervenant dans le domaine des métiers de bouche. Cette édition a connu la participation de 8 pays au lieu de 16 équipes annoncées. Selon André Bayala, les 8 pays ont retiré leur candidature du fait des conditions et du niveau élevés de la compétition.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*