Burkina : Les chauffeurs routiers en grève

L’Union des chauffeurs routiers du Burkina Faso (UCRB) observe un arrêt de travail les 8 et 10 février 2017 sur toute l’étendue du territoire national. Il exige que les autorités compétentes puissent revoir les tracasseries et les rackets sur les routes.

Les conducteurs des gros camions et des cars ont laissé le volant de leurs véhicules respectifs ce mercredi 8 février mars 2017 pour manifester leur ras-le-bol face aux tracasseries et les rackets sur la route. L’Union des chauffeurs routiers du Burkina Faso (UCRB) a lancé le mot d’ordre de grève de 72 heures à compter de ce jour pour marquer leur mécontentement.

Le secrétaire général de l’URCB, Brahima Rabo,  contacté par Lesaffairesbf, affirme que « nous n’avons bloqué aucune gare. C’est juste un arrêt de travail ». Il précise qu’ils sont en négociations avec les autorités. « Dès que nous aurons des résultats, nous pouvons lever le mot d’ordre à tout moment »,  a ajouté Brahima Rabo.

Informés de cette situation, les usagers ont pris d’assaut les stations d’essence ce 8 février pour se ravitailler afin de faire face à la pénurie de carburant qui est l’une des conséquences de cette grève.

Jules César KABORE

Lesaffairesbf

 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*