Taxe sur la bière au Burkina : Plus de 700 millions de F CFA en 4 mois

La direction générale des Impôts (DGI) du Burkina Faso a récolté plus de 754 millions F CFA de taxe sur la bière, entre septembre et décembre 2016, soit quatre mois après la hausse de cette taxe de 25 à 30%.

Depuis le 1er septembre 2016, les députés ont aligné la bière sur la catégorie des boissons alcoolisées en faisant évoluer sa taxation de 25% à 30%. « Cela a permis de récolter plus de 754 millions F CFA sur une période de 4 mois », a affirmé le directeur général des  Impôts, Adama Badolo lors de la 2è rentrée fiscale 2017.

La hausse effectuée en même temps que la mise en vigueur de trois autres nouvelles taxes visait à combler le besoin de financement du budget et «améliorer le niveau des ressources propres » de l’Etat. Elle n’avait cependant pas engendré une augmentation du prix de la bière.

Adama Badolo estime que «même sans augmentation du taux, d’une année à l’autre, le niveau d’impôt augmente puisque les consommateurs croissent». Les estimations de l’apport de cette augmentation du taux  sur la bière est de 200 millions de F CFA, a-t-il ajouté.

Pour la taxe sur le foncier au 31 décembre 2016, c’est un total de 1007 immeubles avec plus de 24 millions F CFA récoltés.

La direction générale des impôts a recouvré plus de 617 milliards de F CFA en 2016, sur une prévision de 644 milliards de F CFA, soit un taux de réalisation de 95,84%.

En rappel, au Burkina Faso, afin de combler le besoin de financement du budget et « améliorer le niveau des ressources propres » de l’Etat, les députés ont  voté de nouvelles mesures. Une loi de finances rectificative pour l’exécution du budget de l’Etat, gestion 2016 a été adoptée le 25 juillet dernier avec l’introduction de nouvelles taxes. Ainsi, les boissons alcoolisées comme la bière, le foncier, les véhicules de grosses cylindrées et les jeux du hasard connaissent une nouvelle taxation.

Jules César KABORE

Lesaffairesbf

 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR