Fibre optique fibre optique Ouaga-Manga-Paga : « Les travaux avancent très bien »

Le Ministère du développement de l’économie numérique et des postes organise du 19 au 20 janvier 2017 à Manga, la première session du Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM). Elle a pour objet de faire le bilan du chemin parcouru et de dresser les actions à mener pour les prochains mois. 

Les sessions du CASEM constituent des instances de réflexion sur les sujets majeurs d’un ministère. La première session de l’année 2017 de celui du Ministère du développement de l’économie numérique, qui se déroule à Manga, a trois points importants à son ordre du jour.

Il s’agit pour les participants  d’examiner le programme d’actions prioritaires (PAP) de 2016 et de passer à la loupe et valider  le programme d’activités ainsi que le tableau de bord institutionnel de l’année 2017.

Ce CASEM vise également à définir les priorités de l’année 2017 du ministère du développement de l’économie numérique et des postes. « Ces deux journées de travaux nous permettront de mettre en synergie nos expériences afin de définir les perspectives d’un secteur de l’économie numérique et des postes dynamique et fort », a déclaré le Ministre du développement de l’économie numérique et des postes, Aminata Sana/Congo, lors de la cérémonie d’ouverture, ce 19 janvier 2017.

Aminata Sana, Ministre du développement de l’économie numérique et des postes

De façon plus détaillée, la réunion de Manga veut répondre à un souci d’amélioration des performances du département et de planification d’actions qui permettront d’orienter les résultats, en rapport avec les attentes du Gouvernement pour le secteur de l’économie numérique et des postes, vers la satisfaction des besoins des populations.

Concernant  l’installation de la fibre optique Ouaga-Manga-Paga, Aminata Sana affirme que « les travaux avancent très bien et d’ici fin avril 2017, nous aurons les résultats de cette fibre optique ».

« Le maître-mot c’est de pouvoir mailler tout le territoire burkinabè en connectivité», a-t-elle ajouté.

Jules César KABORE

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*