Mines : Une société réclamerait des milliards de dollars au Burkina

La société Pan African Minerals Group, dirigée par Frank Timis, un homme d’affaires australo-roumain, a introduit un recours devant la cour d’arbitrage de la Chambre de commerce internationale, afin de réclamer au Burkina Faso,  385 millions de dollars, révèle Reuters ce 6 décembre 2016. Cette affaire est liée à la mine de Tambao, située dans le nord du Burkina Faso.

Le 9 septembre, Jeune Afrique confiait que Pan African Minerals avait écrit une lettre au ministre des Mines, Alfa Oumar Dissa, dont voici un extrait : « Nous avions obtenu des contrats de vente avec de prestigieux clients après la livraison, en décembre 2014, de 2 000 tonnes d’échantillons de minerai de manganèse d’une qualité unique sur le marché mondial. Les pertes pour ce préjudice sont à ce jour estimées à 380 millions de dollars ».

En plus de ce montant de 380 millions de dollars, il n’est pas exclu que la société réclame aussi des dommages et intérêts, pouvant ainsi porter la somme à 4 milliards de dollars.

Les causes. Les faits remontent à 2012, où Pan African Burkina Limited (PAB), avait obtenu du gouvernement Compaoré, l’exploitation du gisement de Tambao, dont les réserves étaient estimées à 100 millions de tonnes de manganèse. La société comptait investir 100 millions de dollars.

En janvier 2015, soutenant que le contrat avait été attribué dans des conditions douteuses, le nouveau gouvernement avait suspendu l’autorisation d’exporter. Par la suite, la suspension avait été levée. Toutefois, la compagnie accuse le Burkina d’essayer de la priver de cette exploitation.

Une conciliation a été entamée le 27 octobre 2016 auprès  du Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation de Ouagadougou. Le recours devant la cour d’arbitrage de la CCI est une procédure séparée, tendant à empêcher le Burkina de retirer à Pan African Minerals le permis.

Selon Reuters, au cas où la médiation du Centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation de Ouagadougou échouerait, Pan African Minerals demandera un jugement de la cour internationale.

Lesaffairebf

Source : Reuters et Jeune Afrique

 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR