Financement des PME : Le Fonds GARI devient membre du groupe AGF

Le groupe African Guarantee Fund (AGF) a organisé un déjeuner à l’intention des services financiers burkinabè, ce mardi 6 décembre 2016 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre était de montrer aux petites et moyennes entreprises ( PME) que le fonds Garantie des investissements en Afrique de l’Ouest (GARI) est désormais membre du Groupe AGF.

Les petites et moyennes entreprises (PME) se sont imposées dans toutes les économies modernes comme un des principaux vecteurs de la croissance et de la création d’emplois. Elles constituent plus de 98% des entreprises et les 2/3 des emplois des pays développés. La PME est le principal moteur de croissance économique. Malgré l’importance reconnue à l’échelle internationale des PME, les petites entreprises africaines font face à de nombreuses difficultés. Parmi ces contraintes, la difficulté d’accès au financement adapté  auprès du service financier pour le besoin de croissance reste l’obstacle majeur.

Ainsi, l’amélioration de l’accès des PME au financement présente un grand défi que les pays en voie de développement doivent surmonter. Pour relever un tel défi, il est nécessaire de mobiliser toutes ressources, qu’elles soient privées ou publiques. C’est dans ce sens que le groupe African Guarantee Fund (AGF) a organisé un déjeuner ce 6 décembre à l’intention des services financiers sous ce thème: « la garantie, outil d’accompagnement de la stratégie des banques au développement de leur portefeuille dans les PME/PMI ». Ce déjeuner de débat visait à rencontrer les services financiers burkinabè pour informer que le fonds Garantie des investissements en Afrique de l’Ouest (GARI) est désormais membre du Groupe AGF.

Le fonds GARI est créé en 1994 et son siège est situé à Lomé (Togo). Il a pour objectif non seulement d’accroître la disponibilité des financements bancaires au profit des PME, incapables de répondre aux exigences, mais aussi de permettre aux banques de mobiliser des ressources à long terme pour répondre aux besoins des  PME.

Félix Bikpo-directeur-general-agf-et-president-de-gari

Félix Bikpo directeur général AGF et président de GARI

Selon le directeur général de AGF et président de GARI, Félix Bikpo, « nous apportons pour le compte des PME des garanties aux établissements financiers pour qu’on leur demande moins de garanties » a-t-il ajouté.

AGF détient désormais 80,56% du fonds GARI, la Banque Ouest-Africaine de développement (BOAD) et 23 banques commerciales  de la CEDEAO y sont actionnaires respectivement à hauteur de 11,58 et 7,86%. Le développement des PME/PMI est un levier majeur pour relever le défi de la croissance des Etats africains. Ainsi, AGF a été créé pour répondre à ces défis connexes. Par le biais de son service d’octroi de garanties, il soutient le secteur bancaire en couvrant partiellement les risques de défaillance des PME car le principal financement des entreprises ce sont les banques.

En rappel, AGF est un fonds de garantie panafricain mis en place par le gouvernement danois, espagnol, la Banque africaine de développement (BAD) et récemment rejoint par l’agence française de développement et un ensemble d’Etats de l’Europe du Nord. C’est un fonds de 500 milliards de dollars US.

Ce fonds vise à partager les risques pris par le secteur financier à travers l’octroi de garanties financières dans le but d’atténuer l’incapacité des PME à fournir des garanties acceptables. En acquérant le fonds GARI en décembre 2015, AGF consolide sa présence en Afrique de l’Ouest afin d’être encore plus proche de ses partenaires. AGF est présent dans 54 pays en Afrique. Au Burkina, depuis janvier 2016,  c’est 16,3 milliards de F CFA  qui ont été déboursés pour le soutien des PME.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR