Subventions du fonds mondial au Burkina: Le CCM s’imprègne des réalités

L’instance de coordination nationale des subventions du fonds mondial de la lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme au Burkina a organisé une assemblée générale ce mardi 29 novembre 2016 à Ouagadougou. Cette rencontre visait à faire le bilan des fonds alloués.

Country Coordinating Mechanism (CCM) est l’instance de coordination des subventions du fonds mondial de la lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme au Burkina. Cette institution a pour mission de fixer et de déterminer les orientations stratégiques concernant l’utilisation des ressources mises à la disposition du Burkina Faso par l’Etat, le fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme et d’autres partenaires au développement.

Etat d’avancement de la mise en œuvre des subventions,  échanges sur les nouvelles demandes de financement du fonds mondial et le budget du CCM, tels étaient les différents points des échanges de cette assemblée générale organisée par le CCM ce mardi 29 novembre.

Les participants à l'assemblée générale

Les participants à l’assemblée générale

Les discussions ont porté sur la gestion des fonds alloués par le fonds mondial au Burkina par les acteurs sur le terrain. Le Professeur Pascal Antoine Niamba, président du CCM-Burkina, affirme que cette assemblée générale est consacrée à l’information sur le niveau d’exécution des différentes subventions par les principaux bénéficiaires.

« C’est également de voir dans quel contexte accompagner la faisabilité de cette mise en œuvre. Ensuite nous avons également discuté sur un certain nombre de recommandations qui ont directement un lien avec la vie de l’institution», a-t-il ajouté. Les principaux bénéficiaires ont relevé des difficultés pour ce qui concerne la mise en œuvre des subventions allouées. A cet effet, ils ont fait des recommandations au CCM pour le suivi des opérations.

En rappel, le CCM créé le 30 mars 2012 est composé de 2 représentants des ambassades de France et des Etats-Unis, 10 représentants des ministères, 3 représentants du Système des Nations Unies (OMS, ONUSIDA et UNICEF), 1 représentant de l’Assemblée nationale et 10 représentants de la société civile des organisations à base communautaire. Pour la période juillet 2015 au 31 décembre 2017,  c’est un total plus de 204 millions de FCFA qui sont alloués au Burkina par le fonds mondial.

Jules César KABORE

Lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR