Exploitation minière : L’impact et l’expansion commerciale de la Chine au Burkina

L’Université Ouaga 2 a présenté ce 17 novembre 2016, les résultats d’une étude sur l’effet de l’expansion minière sur le bien-être des ménages et l’impact commercial de la Chine sur l’économie burkinabè. 

« Impacts de l’exploitation minière et de l’expansion commerciale de la Chine au Burkina Faso ». C’est sous ce thème que s’est tenue la conférence de restitution d’une  étude menée par l’Université Ouaga2, ce  17 novembre 2016 à Ouagadougou.

« Impact de l’exploitation de l’or sur les conditions de vie des populations », « chute du cours de l’or, recettes fiscales et emploi : quelle stratégie d’adaptation pour le Burkina » et «  impact de l’expansion économique et commerciale de la Chine sur la croissance et l’emploi » sont les différentes thèmes qui ont été développés ce jeudi.

Le ministre des mines et président de l'UO2

En ce qui concerne les impacts de l’expansion minière sur le bien-être des ménages, il est ressorti que le Burkina est le 3e plus grand producteur d’or africain. Ce métal est le premier produit d’exportation du pays.

Le ministre des mines et des carrières, Alpha Oumar Dissa, affirme que le Burkina possède 8 mines en production d’or et une mine de zinc. « C’est plus de 10 000 personnes qui sont employées permanenment et partiellement par des sociétés minières. Le secteur minier contribue dans le budget national de l’Etat à un montant de plus 189 milliards de F CFA  en 2015 », a-t-il ajouté.

A travers cette étude, réalisée avec le soutien du Partenariat pour les politiques économiques (PPE), les chercheurs ont montré que le boom aurifère a en effet contribué à réduire la pauvreté et a permis d’accroître le niveau de revenu moyen au Burkina.

Le secteur minier burkinabè rencontre cependant des difficultés, notamment avec la baisse du cours de l’or à l’international depuis 2012.

Le phénomène de l’exploitation artisanale, qui regroupe  plus de 600 000 personnes au Burkina, connaît également des travers. Cette activité rencontre de nombreuses difficultés, surtout sur le plan de l’insécurité, du travail des enfants, des éboulements des sites, etc.

La Chine et le Burkina

L’étude s’est aussi intéressée à l’impact commercial de la Chine sur l’économie burkinabè à travers l’emploi et la croissance économique. Pour Boureima Sawadogo, chercheur à l’Université Ouaga 2, il ressort que l’expansion de l’économie chinoise, à travers l’investissement commercial, a des conséquences positives sur la croissance économique et améliore l’emploi et le revenu des ménages à travers la baisse des prix domestiques.

« L’expansion de la croissance chinoise peut avoir des avantages sur l’économie burkinabè mais cela doit être dans un cadre de coopération qui permet aux opérateurs économiques burkinabè d’accéder facilement au marché chinois et aux investisseurs chinois de s’installer au Burkina », a-t-il fait savoir. A noter que l’ensemble de ces résultats vise à faire des recommandations à l’endroit des décideurs.

Pour rappel, le Burkina et la Chine ont rompu leurs relations diplomatiques en 1994. Malgré cette rupture, la présence commerciale chinoise n’a cessé de croitre ces dernières années.

Jules César KABORE

lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR