SMB : Les travailleurs licenciés font saisir plus de 72 kg d’or

Les ex-travailleurs de la SMB-Inata, affiliés à la Confédération nationale des travailleurs du Burkina (CNTB), ont organisé un point de presse ce mercredi 19 octobre 2016 à Ouagadougou. L’objectif de cette rencontre est de faire le point de l’évolution de leur dossier  en justice.

L’objectif de ce point de presse était de porter à la connaissance de l’opinion publique la saisie de 72,746 kg d’or appartenant à la société des mines de Belahouro par les travailleurs licenciés de la SMB dans le cadre de l’exécution de la sentence du 15 mars 2015 rendue par la Cour d’Appel de Ouagadougou.

L’évolution de la situation selon les ex-travailleurs

L’ordonnance rendue le 23 juillet 2015 par le président du tribunal de travail enjoignait la SMB de procéder à la liquidation des montants dus aux ex-travailleurs sous astreinte de 100 000 FCFA par jour de retard à compter du prononcé de la décision.

Le 1er février 2016, la SMB a demandé la liste des ex-travailleurs en vue de l’exécution de la décision de justice. « Pendant que nous étions dans cette attente, à notre grande surprise, la SMB s’est pourvue en justice le 8 avril 2016 pour demander un sursis d’exécution au motif qu’elle traverse une crise financière », déclare Saidou Sinaré, porte-parole des ex-travailleurs.

Le 29 juillet 2016, sous le conseil des ex-travailleurs, l’astreinte fut liquidée à la somme de 33 400 000 FCFA.  A les écouter, la SMB n’a pas respecté les décisions juridiques pour le payement des droits des ex-travailleurs.

Saidou Sinaré, porte parole des ex-travailleurs

Saidou Sinaré, porte parole des ex-travailleurs

Selon Saidou Sinaré, le 22 septembre 2016, avec un huissier de justice commis à l’exécution des décisions de justice, une saisie au niveau des comptes bancaires SMB d’une banque de la place a été effectuée à la somme de 36 548 613 F CFA.

Il poursuit que « le 7 octobre 2016, avec toujours l’huissier de justice, il a procédé à la saisie de 72,746 Kg d’or appartenant à la SMB à l’aéroport de Ouagadougou ».

Les ex-travailleurs affirment qu’ils viennent d’obtenir un renvoi du tribunal de travail pour une audience de 9 novembre 2016.

«A nos jours, la somme des différentes saisies ne couvre pas les créances des ex-travailleurs. Pour un montant de 2 milliards 960 834 FCFA, nous avons pu saisir environ 1 milliard 87 500 FCFA. Pour recouvrir nos fonds, nous ferons de nouvelle saisie soit de l’or ou du matériel »,  affirme Damien Tondé, représentant des ex-travailleurs de la SMB.

En rappel, ce sont 317 travailleurs de la société des mines de Belahouro (SMB) qui avaient entamé une lutte syndicale pour la reconnaissance de leurs droits. Ces travailleurs ont été licenciés en décembre 2014.

L’affaire a été portée en justice. Le 15 mars 2015, la Cour d’Appel de Ouagadougou a rendu la sentence qui faisait droit à la demande des travailleurs de la SMB en ce qui concerne le paiement des primes de quart, des primes paniers et le paiement des jours fériés travaillés.

Jules César KABORE

Lesaffairesbf

 

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR