Finances : Le renseignement comme arme contre la fraude fiscale

La Direction générale des impôts organise du 10 au 12 octobre 2016 un séminaire de formation à Ouagadougou. Le but est de sensibiliser les inspecteurs vérificateurs sur l’échange de renseignement dans leur travail, d’où le thème : « l’échange de renseignement comme moyen efficace de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales internationales : le rôle des inspecteurs vérificateurs ».

Ce séminaire qui tient sur trois jours réunit les inspecteurs vérificateurs, les fonctionnaires chargés de la formation des inspecteurs et d’autres personnes engagées dans l’échange de renseignements à des fins fiscales. Les séminaristes seront formés sur l’infrastructure de l’échange de renseignement qui connaît une évolution. Les inspecteurs vérificateurs verront leurs compétences renforcées en vue d’une meilleure protection de l’assiette fiscale et d’une lutte efficace contre l’incivisme fiscal.

Les risques fiscaux sont devenus plus présents en raison de l’internationalisation de l’économie, avec de nouveaux procédés de fraudes et d’évasion fiscale. A titre illustratif, le Directeur général des impôts Adama Badolo cite le cas des prix de transferts. « Par le mécanisme des prix de transferts, les entreprises peuvent transférer royalement leur bénéfice fiscal d’un pays vers un autre dans le but d’échapper à la charge fiscale », a-t-il déploré.

Une des initiatives du Burkina dans sa lutte contre la fraude fiscale est son adhésion au Forum mondial, qui est un organisme international regroupant 135 pays. Son objectif est de veiller à la transparence fiscale et de promouvoir la coopération fiscale et un échange effectif de renseignements entre les administrations fiscales.

« L’adhésion au Forum mondial et la participation à l’examen par les pairs ont permis à notre pays de renforcer son dispositif juridique et organisationnel en matière d’échange de renseignements », a souligné Celine Yonaba, représentante du ministre des finances et du développement.

Animé par le Secrétaire du Forum mondial, le séminaire est censé fournir les outils nécessaires à une mobilisation efficiente des ressources, telles qu’elles sont prévues.

« Les prévisions budgétaires assignées à la DGI pour l’année 2016  pour le budget de l’Etat ne sauraient être atteintes en laissant les fraudeurs nationaux et internationaux ruiner nos modestes ressources en toute impunité », a prévenu le Directeur général des impôts.

Issouf NASSA

Lesaffairesbf

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR