Coopération Burkina-Taïwan : Une commission pour identifier les projets prioritaires du Burkina

Les travaux de la 11eme session de la Commission Mixte de coopération Burkina-Taïwan se sont ouverts ce 22 septembre 2016. Les deux pays devraient se pencher pendant deux  jours, sur les perspectives de coopération au cours des deux années à venir.

Les sessions de la commission mixte se tiennent depuis 1994, alternativement au Burkina Faso et à Taïwan. Les deux jours de travaux (les 22 et 23 septembre) seront consacrés à l’examen des résultats d’exécution des projets de coopération. Aussi sera-t-il question de la planification du programme de coopération pour la période de 2017-2018.

Le vice-ministre des affaires étrangères de Taïwan Wu Chih-Chung a renouvelé la volonté de son pays à toujours soutenir le Burkina dans ses projets de développement. « Le gouvernement de la République de Chine Taïwan continue de privilégier les interventions dans les domaines de la santé, de la formation professionnelle, de la riziculture, l’environnement où les projets se succèdent depuis 1994 », a-t-il déclaré.

Rita Agneketom/Bogoré, Ministre déléguée chargée de la coopération régionale et des Burkinabè de l’Extérieur,  a souligné l’intérêt que le Burkina Faso tire de cette coopération, en confirmant la présence effective de Taïwan dans les secteurs suscités. Mais cette 11eme édition vise à ouvrir d’autres champs de coopération, notamment le numérique.

«La session qui se tient en ce moment prendra en compte d’autres domaines de coopération. L’économie numérique est également prise en compte cette fois-ci. C’est pour dire que la coopération se traduit concrètement par des actions au bénéfice de nos populations », s’est-elle réjouie.

La mission de la Commission mixte est d’identifier les projets prioritaires avec pour seul critère les priorités du Burkina, afin de proposer un plan de déblocage qui tienne compte des fonds disponibles.

Pour rappel, la  10eme session s’est tenue en 2014 à Taipei.  La République de Taïwan s’était engagée à mobiliser près de 42 millions d’euros pour soutenir 20 projets. Un accord de coopération avait était signé pour concrétiser cet engagement.

Issouf NASSA

Burkina2 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR