G20-2016: Macky Sall souligne le « rôle majeur » de l’Afrique

Le chef de l’Etat sénégalais Macky Sall a participé au 11ème Sommet du G20 qui s’est tenu les 4 et 5 septembre 2016 à Hangzhou, en Chine. Il a invité les grandes économies du monde à reconsidérer l’aide apportée aux Africains.

C’est en sa qualité de président du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) que le président sénégalais a pris part au sommet du G20 de cette année, qui a eu pour thème : « Vers une économie mondiale innovante, revigorée, interconnectée et inclusive ».

C’est le magazine “G20 China, The Hangzhou Summit” consacré au Sommet du G20, qui revient sur les déclarations du président sénégalais, qui a souligné la place du continent noir dans la prospérité économique mondiale.

« Tout le monde convient maintenant que l’Afrique a un rôle majeur à jouer dans la réalisation de cette grande ambition d’innover dans la conduite des affaires du monde, notamment dans le domaine économique et financier ».

Egalement, pour Macky Sall, la logique d’aide est peu pertinente pour l’Afrique. Il a donc plaidé pour des stratégies d’investissement et de partenariat, spécialement dans le domaine économique et financier.

Selon lui, ce sont ces nouvelles stratégies qui permettront à l’économie mondiale de trouver « un nouveau souffle ».
“L’innovation n’est pas seulement technologique. Elle est aussi et surtout dans la manière de formuler de nouvelles stratégies pour mieux aborder des virages qui permettent à l’économie mondiale de faire reculer les frontières de la productivité et pour une croissance saine et durable”,
a-t-il soutenu.

Il a en outre abordé les ressources naturelles. Pour que l’Afrique puisse en tirer un réel profit, une réforme du système fiscal international est nécessaire.

« L’évasion et la fraude fiscales sont aussi des facteurs qui ralentissent la croissance. Il faut, notamment, une fiscalité appropriée, qui permette de mobiliser davantage de ressources pour les pays en développement, l’Afrique en particulier qui a besoin de l’appui du G20 pour un changement des législations en cours sans que les pays ne soient pénalisés outre mesure. C’est une question d’équité ».

Lesaffairesbf

Source : Ecodafrik.com

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR