Le Burkina adopte un décret interdisant l’exportation des ânes et de leurs produits

Il ne serait plus en principe possible d’exporter les ânes et leurs produits dérivés au Burkina. C’est ce qu’a décidé le gouvernement burkinabè

Le gouvernement burkinabè  a pris un décret ce 3 août 2016 en Conseil des ministres « portant règlementation de l’abattage et de l’exportation des asins, des camelins, des équins et de leurs produits au Burkina Faso ».

Ce texte règlementaire interdit désormais « l’exportation des asins, des camelins, des équins et de leurs produits« . Cette décision est notamment relative à l’abattage des ânes au Burkina, qui a récemment défrayé la chronique.

Des entreprises, formellement ou non, se sont livrées au commerce de la peau et de la viande de cette espèce depuis quelques mois. Selon une source proche du gouvernement, cette activité constitue un risque pour l’espèce asine au Burkina.

Environ 45 000 ânes ont en effet été abattus en moins de six mois dans le pays, avait annoncé le porte-parole du gouvernement burkinabè. La population asine est estimée à environ 1,5 million.  Selon le ministre Rémis Dandjinou, cela « commence à être beaucoup » et le ministre en charges des ressources animales a prévu d’introduire la question en Conseil des ministres.

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR