Education : Un salon pour orienter les jeunes vers l’emploi

Le Salon international de la formation et des métiers d’Afrique (SIFMA) tiendra sa première édition du 22 au 24 juillet 2016 au SIAO. Par cette initiative, les promoteurs entendent contribuer positivement à la problématique de l’employabilité des jeunes à travers des échanges avec des professionnels d’horizons divers.

Le SIFMA ambitionne présenter aux jeunes toutes les opportunités de métiers existants, afin que ceux-ci fassent un choix de carrière bien pensé. Il est né du constat que nombre d’élèves et d’étudiants sont assez souvent confrontés à des difficultés dans leur orientation académique, dues à un manque d’information. C’est ainsi que le SIFMA vient apporter sa touche pour pallier ce vide.

« Nous avons constaté que plusieurs jeunes aujourd’hui ont beaucoup de diplôme mais ne savent toujours pas qu’est-ce qu’ils vont faire. Donc on a jugé qu’il fallait revoir les volets orientation des plus jeunes », a précisé Faozane Kabré, directeur du salon.

Faozane Kabré, directeur du SIFMA

Faozane Kabré, directeur du SIFMA

Dans la réflexion de mise en œuvre du projet, les initiateurs affirment avoir  réalisé que biens de métiers porteurs existent, mais par défaut de vitrine d’exposition, ils sont perçus soit comme dévalorisants, soit comme de peu d’intérêt.

Et pourtant, ce sont des métiers qui pourraient offrir une aubaine confortable à ceux qui s’y intéresseraient. Une des causes de mauvaise orientation tient aussi au déphasage entre orientation scolaire ou universitaire et besoin réels du milieu et du moment.

Il est donc fréquent que les décisions d’orientations se prennent de façon hasardeuse, sans le minimum de garantie d’emploi.

Le salon se propose d’apporter l’information juste. Ce qui passe par une présentation physique des métiers. C’est dans ce sens que le directeur a fait savoir que « les métiers seront exposés de façon démonstrative ». Par exemple, « on aura des maçons sur place qui seront en train de faire des exemples de construction pour permettre aux plus jeunes de savoir exactement quel est le quotidien d’un maçon ».

Les portes du SIFMA seront ouvertes à tous, avec un regard porté davantage sur les élèves. « Le salon des métiers est pour les élèves en priorité. Les parents d’élèves également sont invités», a laissé entendre le directeur. Mais sont aussi attendus les étudiants, les entreprises et les établissements d’enseignement. Les exposants pourront aussi souscrire, et opter pour un stand de leur choix.

Les domaines de métiers sont des plus divers et concerneront l’élevage, le commerce, le transport, la médecine. Cette première édition aura lieu sous la présidence de Me Halidou Ouedraogo et le patronage de Jean Claude Bouda, ministre de la jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelle.

Issouf NASSA

Burkina 24

2 Commentaires

Repondre a l'Article

*

*

  • politologue abou lebamogo
    14 juillet 2016 at 14 h 24 min - Reply

    cool bonne idée

  • Gouy Thierry
    14 juillet 2016 at 21 h 01 min - Reply

    Formidable ! Avez-vous pensé à la problématique des jeunes bardés de diplômes qui sont aussi ignorants et incompétents? L’enseignement dispensé est d’une médiocrité incroyable, les bases sont inexistantes et dans tous les corps de métiers que j’ai croisés ces 24 dernières années. Les savoir-faire et connaissances de bases sont absentes! Commencez par leur apprendre à lire et à écrire correctement? C’est à dire comprendre ce qu’ils ont sous les yeux. Et revoyez tout le système éducatif à commencer par ceux qui dispensent leur « savoir » si on peut parler de savoir…..

  • ARTICLE POPULAIR