Importation en Afrique de riz impropre à la consommation : AfricaRice tire sur la sonnette d’alarme

Dans un communiqué du 7 juin 2016, le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), interpelle les pays africains sur la qualité du riz importé en provenance de l’Asie.

Le Centre du riz pour l’Afrique est une institution multilatérale basée à Abidjan, qui œuvre dans la sécurité alimentaire et la rentabilité du secteur rizicole en Afrique.

Il pointe du doigt les conditions de production et de conservation de cette denrée parmi les plus consommées sur le continent africain. Des recherches ont conclu qu’il y a des pays asiatiques qui enverraient en Afrique du riz de qualité « inférieure à la normale ». Pour ce qui est de la conservation, elle durerait une période assez longue, avec l’utilisation de produits chimiques dangereux pour la santé.

Par ailleurs, des craintes existent quant à l’autosuffisance en riz des pays africains. AfricaRice souhaite « avertir ses États membres qu’il a récemment reçu des informations crédibles sur les plans de la Thaïlande d’exporter en mai et juin 2016 11,4 millions de tonnes de riz des stocks du gouvernement. Bien qu’il puisse paraître irréaliste d’exporter 11,4 millions de tonnes pendant deux mois seulement, il s’agit là d’une véritable épée de Damoclès au-dessus du secteur rizicole en Afrique, puisque l’Afrique pourrait être utilisé encore comme un dépotoir si l’on n’y prend pas garde. »

Alors, même si les prix du riz local sont élevés, le centre recommande de le privilégier.

Issouf NASSA

Burkina 24

Source : jeunafrique.com

Un commentaire

Repondre a l'Article

*

*

  • L’Opinion
    13 juin 2016 at 14 h 38 min - Reply

    Mais vous verrez, nos dirigeants et commerçants véreux dépourvus de toute intelligence humaine importeront ce riz pour se remplir les poches. Eviter donc d’importer du riz de la Thailande et privilégions un investissement colossal pour la production du riz sous nous cieux, c’est la seule manière de ne pas s’exposer à la production excédentaire impropre à la consommation hulaine que ces pays Asiatiques nous font parvenir.

  • ARTICLE POPULAIR