Bomba techno : une entreprise, un label, une innovation

Bomba Techno est une entreprise spécialisée dans la stabilisation du jus extrait du rônier, le bandji, et sa conservation. Nous avons pu nous entretenir avec le promoteur de l’entreprise à Banfora le 24 avril 2016.

«Je suis un innovateur, chercheur en technologies appliquées» c’est ainsi que s’est présenté Soungalo Koné, fondateur de Bomba Techno et dévoué à la recherche du développement de l’Afrique.

C’est d’ailleurs cette vision qui l’a amené dans le bandji. Bomba Techno a une capacité de production de 250 litres de bandji stabilisé par jour. Elle emploie 6 permanents et compte 15 extracteurs chargés de lui approvisionner en bandji frais à stabiliser.

En effet, le bandji est une boisson qui se fermente très vite. Lié donc à l’innovation, Soungalo Koné s’est lancé dans la recherche de solutions à la conservation de cette boisson très connue et prisée dans la zone de Banfora qui regorge de nombreux champs de rôniers.

Soungalo Koné: '"c'est l'innovation qui m'a amené dans le bandji"

Soungalo Koné: ‘ »c’est l’innovation qui m’a amené dans le bandji »

Technicien métallier de formation, c’est à sa retraite que M. Koné a mis en place son entreprise qui exerce dans le domaine de la phytothérapie, l’agriculture, la cosmétique entre autres. Bomba Techno a la capacité de fabriquer 62 boissons et mettre sur le marché, mais faute de moyens suffisants, seuls 3 sont régulièrement sur le marché en plus de quelques produits saisonniers.

Selon notre innovateur, tous les produits de Bomba Techno sont 100% naturels. Par extension, l’entreprise utilise en plus du bandji comme matière première, les lianes, la citronnelle, le petit mil, la mangue, l’anacarde, le karité pour produire du jus, du vin, du whisky, du vinaigre, du sirop, de la liqueur, ou de l’alcool selon le cas.

L’entreprise est régulièrement confrontée à un problème d’acquisition d’emballages et de logistique de production. La normalisation des produits Bomba Techno aux standards internationaux constitue aussi un défi que le promoteur a décidé délibérément d’ignorer. Il est plutôt partant pour la création de normes africaines.

Tout compte fait, Soungalo Koné ne parvient à satisfaire la demande de ses produits de plus en croissante. Nous avons pu faire le constat, car nous sommes revenus sans aucune bouteille de cette boisson.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR