Flux financiers illicites : un front pour les contrer

En vue de lutter contre les flux financiers illicites, le Fonds Monétaire International, la Banque mondiale, l’Organisation pour la Coopération et le Développement Economique (OCDE) et les Nations Unies ont décidé d’unir leurs efforts.

En effet, c’est le mardi 19 avril que l’annonce du partenariat a été faite dans la perspective de concevoir des systèmes fiscaux efficaces, qui permettront de combattre l’optimisation fiscale des entreprises multinationales dans les pays en voie de développement, dont ceux du continent africain.

Les institutions financières ont parfois des approches différentes, mais le partenariat constitue déjà une avancée dans la recherche de solutions à ce problème qui mine les pays en voie de développement.

Selon les accords, ces institutions vont se réunir 3 fois chaque année autour de la question en de vue de fournir d’ici à mars 2018 des outils permettant aux pays en développement de lutter contre l’évasion fiscale qui sape leurs économies.

Parmi ces outils, le partage d’information, très essentiel dans la lutte contre l’évasion fiscale et les flux financiers illicites. Dans le cadre de ce partenariat, ces institutions devront nécessairement aplanir les divergences afin d’atteindre les résultats visés.

Boureima LANKOANDE 

Burkina24

Source : agenceecofin.com

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR