Rizi-pisciculture à Bagré : «le poisson est plus rentable», dixit Didier Bangré

Le projet Bagrépôle connait plusieurs expérimentations en matière d’agriculture et d’élevage sur les périmètres aménagés. La rizi-pisciculture fait partie des expériences qui semble avoir de l’avenir au milieu d’une panoplie d’activités agricoles diverses et variées.

Avec l’accompagnement de la Maison de l’entreprise du Burkina Faso, Didier Bangré s’est spécialisé dans cette alliance entre la culture du riz et l’élevage de poissons. Son exploitation s’étend sur 2 ha. Il emploie 2 permanents et plusieurs autres saisonniers.

Des 2 étangs aménagés en 2013 dont un est réservé aux alevins, ce producteur a déjà fait deux récoltes de 400 kg et 600 kg. La rizi-pisciculture consiste à élever du poisson au même endroit où on cultive du riz ; soit élever les poissons dans les rizières ou irriguer les rizières avec l’eau fertilisée des étangs, nous dit-il.

De cet étang, sortiront 2 tonnes de poissons dans quelques semaines.

De cet étang, sortiront 2 tonnes de poissons dans quelques semaines.

«J’ai eu l’expérience avec la mission chinoise qui était là à Bagré lors de la mise en place de leur centre piscicole. J’étais gestionnaire là-bas», précise M. Bangré. Installé en 2013 et après des récoltes rentables, notre producteur fait une extension de deux bassins 250 mètres carrés et 180 mètres carrés. Les alevins et l’aliment pour poisson viennent du grand centre piscicole de Bagré pour lui permettre de mener son activité.

Les difficultés que rencontre notre producteur sont entre autres le manque de machines pour creuser les étangs (qui ont été creusés à la main), le manque des aliments pour poissons, la disponibilité et le transport des alevins jusqu’à son site (ils sont fragiles).

A la prochaine récolte, M. Bangré compte engranger plus de 4 millions pour 2 tonnes de poissons. Avec la demande forte, la rentabilité est au rendez-vous. Selon lui, il n’y a pas de comparaison possible entre le riz et le poisson, «le poisson est plus rentable» soutient-il.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR