Monnaie électronique : Orange décroche une licence dans quatre pays ouest-africains

Grâce à ces agréments délivrés par la la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest, BCEAO, Orange Mali, Sénégal, Guinée et Côte d’Ivoire, ont autorisés à émettre de la monnaie électronique, ce qui constitue un nouveau pallier en matière de services financiers. Orange avait engagé depuis fin 2014 les démarches afin d’obtenir de ces différents agréments.

Le groupe télécoms français a obtenu a également obtenu un agrément similaire auprès de la Banque centrale de la Guinée. Selon Jeune Afrique, ces agréments lui permettrons concrètement de gérer sans partenaire bancaire le paiement de factures ou des transferts d’argent à partir des comptes Orange Money de ses clients.

Réglementation

Le tout nouveau directeur général adjoint d’Orange chargé de l’expérience client et des services financiers sur mobile, Marc Rennard a expliqué que « Ces agréments sont devenus nécessaires du fait de  l’évolution de la réglementation. Ils vont nous permettre plus de flexibilité pour le développement de nouveaux services et nous donnent également davantage de responsabilités pour le bon respect du KYC [Know your customer, les processus de vérification d’identité des clients, Ndlr] ».

Le groupe télécoms français exerce dans une vingtaine de pays d’Afrique et du Moyen-Orient avec 110 millions de clients au 31 décembre 2015, pour 16,4 millions de clients de sa solution de paiement mobile Orange Money (+31 % en un an). Il avait réalisé en 2014, environ 4,5 milliards d’euros de transactions via Orange Money.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU/Burkina24

Source: Jeune Afrique

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR