En visite en Côte d’Ivoire, le président turc va saisir les opportunités d’affaires

Abidjan – En visite officielle en Côte d’Ivoire, le président turc et son épouse, S.E.M. Recep Tayyip et Emine ERDOGAN, ont été convié à un dîner par le couple présidentiel ivoirien, Alassane et Dominique Ouattara, le dimanche 28 février à Sofitel hôtel Ivoire. Le président ivoirien a invité les opérateurs économiques du secteur privé turc à s’intéresser aux opportunités d’affaires en Côte d’Ivoire.

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a expliqué à son invité l’expansion que connaît l’économie ivoirienne avec un taux de croissance annuel d’environ 9% depuis quatre ans.

« La Côte d’Ivoire possède d’énormes potentialités et des ressources diversifiées. Avec son poids économique et ses atouts au niveau de la sous-région ouest-africaine, notre pays pourrait efficacement constituer la porte d’accès à l’espace économique de l’UEMOA et au vaste marché de 350 millions de consommateurs que représente la CEDEAO. Fort de cette position, je lance un appel en direction des opérateurs économiques du secteur privé turc, afin qu’ils s’intéressent aux opportunités d’affaires en Côte d’Ivoire », a-t-il déclaré.

Pour Alassane Ouattara, « la stabilité politique, la sécurité et la crédibilité de la justice sont des préalables pour les investisseurs privés », ajoutant que son pays a pu lever sur les marchés internationaux des ressources importantes grâce à la croissance et la stabilité du cadre macroéconomique de ces dernières années.

Dans le cadre du forum économique justifiant la présence du numéro 1 turc en Côte d’Ivoire, le Président Ouattara a annoncé la signature d’accords sur la non double imposition et la lutte contre l’évasion fiscale ainsi que l’accord sur la promotion et la protection réciproque des investissements.

Ne manquant pas de rehausser les grandes qualité d’homme d’Etat de son homologue turc, Alassane Ouattara a promis œuvrer à la consolidation du cadre juridique pour le développement des affaires entre hommes d’affaires turcs et ivoiriens.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Correspondant du Burkina24 en Côte d’Ivoire.

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR