Ils volaient des dossiers de candidatures aux concours de la fonction publique pour extraire les timbres

La Brigade de recherche du Commissariat central de Police de la ville de Ouagadougou a démantelé un réseau de malfrats spécialisé dans les vols de dossiers de candidatures aux concours de la fonction publique. Le réseau a été présenté aux hommes de presse ce vendredi 18 décembre 2015.

« Un réseau de malfrats d’un type peu ordinaire, spécialisé dans les vols de dossiers de candidatures aux concours de la fonction publique et falsification de timbres » sont les mots que le Commissaire de police Honoré Kiendga a utilisés pour qualifier les 5 présumés  malfrats qui opéraient à l’Agence générale du recrutement de l’Etat logée à l’ex CARFO sis au quartier Koulouba.

L’anonymat. La dénonciation de ces vols a été faite en fin septembre 2015 par « une personne digne de foi, mais désirant garder l’anonymat » de ce qu’un groupe d’individus se livraient à des vols de dossiers de candidatures aux concours de la fonction publique session 2015.

C’est ainsi que le Commissaire de police Honoré Kiendga et ses hommes mettent en place une souricière (système de surveillance) toutes les nuits. C’est à la 21e nuit, le 19 octobre à 20h 47 minutes que 4 des 5 malfrats (Z. Rassydou, S. Kouhouweni, B Madi, Y. Lambert) ont été interpellés en flagrant délit. Après enquête, la 5e personne fut arrêtée (Y. Zoessanma Hervé).

Tellement intelligent. Les malfrats avaient un complice de taille en l’occurrence, le contrôleur des vigiles en charges de la garde à l’Agence générale du recrutement de l’Etat. « Il est tellement intelligent. Quand il arrive, il envoie le vigile pour, peut-être, payer la cigarette et c’est en ce moment qu’il fait signe aux autres qui viennent prélever (les dossiers) et partir avant que le vigile ne sache ce qui s’est passé », a expliqué le Commissaire de police Honoré Kiendga.

Au cours de l’enquête, un carton contenant 3 506 timbres fiscaux et 77 timbres communaux, 6 bidons vides d’eau de javel, 3 sacs contenant des dossiers de candidatures aux concours de la fonction publique session de 2015 ont été saisis. Il est à noter que les malfrats étaient à leur cinquième opération du genre.

Le Commissaire de police Honoré Kiendga a, lors de ce point de presse, appelé les citoyens à la collaboration en rappelant les numéros verts qui sont, le 17, le 1010 et 16.

Yannick SAWADOGO

Burkina 24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR