Problème énergétique au Burkina : la BEI au secours !

Le Burkina Faso va bénéficier d’un prêt de 15 milliards de FCFA de la Banque européenne d’investissement (BEI) pour financer la construction de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, sortie ouest de Ouagadougou, selon l’agence apanews qui cite le ministère en charge de l’Energie.

La Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) sera la bénéficiaire de cet appui, car l’Etat qui contracte le prêt avec la BEI va lui rétrocéder ce montant sous forme de don.

Ce nouveau financement venu de la BEI, ajouté à ceux déjà accordés par l’Agence française de développement (14,7 milliards FCFA) et par l’Union Européenne, (16,3 milliards FCFA), boucle la totalité du coût de construction et d’exploitation de la centrale solaire de Zagtouli.

A terme, cette centrale considérée comme l’une des plus grandes centrales solaires photovoltaïques d’Afrique subsaharienne, aura une puissance de 33 MW (sur environ 60 ha),  »apportera des solutions viables et réalistes aux difficultés rencontrées dans le domaine de l’énergie, contribuera à la réduction des coûts, et ouvrira la voie à d’autres projets d’énergie solaire dans le pays », selon le gouvernement.

Actuellement, l’alimentation en énergie du Burkina est assurée par des centrales thermiques de l’ordre de 46%, hydrauliques, 8% et l’interconnexion avec la Côte d’Ivoire et le Ghana de l’ordre de 46%.

Au regard de la dépendance accrue du pays en matière d’énergie, la promotion des énergies vertes ou renouvelables constitue une alternative viable pour booster l’électrification du territoire et accompagner le développement.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR