Exploitation minière : 35 compétences sur le marché de l’emploi

L’Universal institute mining mangement (UI2M) a organisé ce samedi 13 juin 2015 la sortie de la promotion des Premiers opérateurs miniers certifiés du Burkina Faso formés par l’institut. La cérémonie s’est tenue sous le patronage du ministre en charge des mines et le parrainage du Président de la Chambre des mines.

Ils sont 35 étudiants en fin de formation que l’institut UI2M met sur le marché de l’emploi et à la disposition des secteurs des mines. Après 3 mois de formation pour certains 6 pour d’autres, ces initiés aux tâches minières se sont dit prêts à utiliser leurs compétences au service du secteur des mines au Burkina ou ailleurs.

‘’La Promotion Dr Elie Justin Ouédraogo’’, c’est ainsi que les sortants ont nommé leur promotion constitue une bouffée d’oxygène pour le secteur minier burkinabè qui jusqu’alors ne disposait pas de ressources humaines qualifiées formées localement selon le président de l’UI2M, Moumouni Séré.

Le président de l’UI2M, Moumouni Séré envisage l'ouverture prochaine d'une filière santé, sécurité et environnement.

Le président de l’UI2M, Moumouni Séré envisage l’ouverture prochaine d’une filière santé, sécurité et environnement.

Et, le secteur va générer d’ici à 2020, plus de 17 000 emplois qualifiés, c’est pourquoi, M. Séré souhaite un  plus grand accompagnement du ministère en charge des mine ainsi que de tous les acteurs du secteur pour la promotion d’une main d’œuvre locale qualifiée et de ressources humaines compétentes, objectif de son institut.

Le représentant du parrain, Cyrille Kabré de la Chambre des mines qui reconnait l’explosion minière au Faso (8 mines en exploitation), et le manque de ressources humaines locales compétentes dans  le secteur dit apprécier l’originalité des programmes de l’Universal institute mining management. Il a exhorté ses filleuls à explorer toutes leurs compétences dans les futurs emplois.

Tout en saluant l’initiative de l’institut, le ministre des mines Boubacar Ba lui a invité les sociétés minières à s’investir dans toute initiative permettant d’améliorer la qualité des ressources humaines du secteur. Celle-ci vient en appoint aux formations que l’Etat entreprend déjà à l’université de Ouagadougou et de Fada N’Gourma.

En effet, «de 2008 à 2014, le secteur minier apporté plus de 700 milliards de FCFA aux recettes du budget de l’Etat» en termes de contribution directe, et permis de créer plus de 5000 emplois, a précisé le ministre Ba.

Avec cette sortie de promotion, l’UI2M contribue véritablement à la mise en place de ressources humaines de base qualifiées dans les domaines du dynamitage minier, du forage minier et du traitement du minerai.

Les trente cinq opérateurs miniers localement formés ont reçu leur certificat  et se mettent ainsi donc à la disposition des sociétés minières pour emploi.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR