Banque mondiale : Revue du portefeuille des opérations

La revue du portefeuille des opérations de la Banque Mondiale au Burkina Faso s’est déroulée le 12 mai 2015 dans la salle de conférence de Ouaga 2000, sous la co-présidence de Monsieur Ousmane DIAGANA, Directeur des Opérations de la Banque Mondiale pour le Burkina Faso et M. Jean Gustave SANON, Ministre de l’économie et des finances.

Au 30 avril 2015, le portefeuille des opérations de la Banque Mondiale au Burkina compte 16 projets nationaux et un Appui Budgétaire Global pour un montant global estimé à 1,123 milliards de dollar Etats-Unis, soit environ 657 milliards de FCFA.

A la même date, le taux de décaissement global est estimé à 30,7% alors que le ratio de décaissement est estimé à 14,2%. Ce ratio est largement en deçà de la cible de 22% fixé par la Région Afrique de la Banque mondiale pour chaque pays.

Le portefeuille national est renforcé par un portefeuille régional regroupant six projets à caractère régional pour un montant global estimé à 134,36 millions de dollars Etats-Unis, soit environ 79 milliards de F CFA.

Les appuis de la Banque Mondiale couvrent presque la quasi-totalité des secteurs de l’activité économique, à savoir :

  • développement Rural Durable ;
  • secteurs sociaux (éducation, santé, protection sociale et travail);
  • secteurs infrastructure et TIC;
  • macro économie, fiscalité, commerce et compétitivité
  • gouvernance locale,
  • énergie industrielle.

La revue de l’exercice 2015 intervient dans un contexte socio-politique particulier marqué par l’insurrection populaire de fin octobre 2014, la pandémie d’Ebola dans la sous-région ouest africaine, la crise économique au niveau mondial avec la chute des cours des produits d’exportation tels que l’or et le coton.

La revue du portefeuille des opérations de la Banque mondiale au Burkina Faso est un exercice périodique dont le but est de marquer un temps d’arrêt pour examiner avec l’ensemble des parties prenantes les progrès mais aussi et surtout les contraintes qui annihilent les performances dont l’indicateur synthétique est le taux de décaissement.

La revue du portefeuille permet de faire le bilan de l’état de mise en œuvre des projets et programmes de développement, et trouver ensemble des pistes de solutions pour une meilleure exécution desdits projets et programmes de développement pour le plus grand bonheur des populations ciblées.

Communiqué

DCPM/MINISTERE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR