Avion civile : la Chine à la conquête du ciel africain

De plus en plus présente sur le continent africain dans plusieurs domaines, la Chine veut également conquérir le ciel du continent noir, à travers le renforcement de la présence de sa flotte à partir du 19 juin 2015.

Lancer de nouvelles lignes de vol à destination des villes africaines, de construire de nouveaux aéroports, d’aider à développer l’aviation, de fournir des jets civils régionaux, et de former les professionnels de l’aviation en Afrique, c’est ce que l’Empire du milieu envisage comme action pour soutenir son projet.

Une grande ambition de la part de la première puissance commerciale du monde qui semble véritablement se lancer à la conquête du monde. Air China avait effectué des vols vers Afrique dans les années 1970, mais pour diverses rasions ces vols ont été plus tard suspendus.

Aujourd’hui, il s’agit pour la Chine, de trouver des moyens surs et durables pour soutenir le fort développement des échanges économiques et commerciaux et la hausse du nombre de voyageurs entre la Chine et l’Afrique ;

La ligne Shenzhen-Port-Louis effectuée par China Southern Airlines est actuellement la seule ligne directe exploitée par une compagnie aérienne chinoise vers l’Afrique existante aujourd’hui encore.

Avec une progression annuelle de 15%, selon des données publiées par les autorités et les compagnies aériennes chinoises ces dernières années, le nombre annuel moyen de voyageurs aériens entre la Chine et l’Afrique a atteint 1,5 million.

Ce nombre est surtout soutenu par les huit compagnies aériennes africaines, d’Egypte, d’Ethiopie, d’Algérie, du Kenya, de Madagascar, d’Angola, de l’île Maurice et de l’Afrique du Sud, qui ont ouvert des vols réguliers à destination de Beijing, Shanghai, Guangzhou et Hangzhou en Chine, avec un total de 52 vols par semaine entre les deux régions.

L’ambition est grande d’autant plus que des compagnies aériennes chinoises, telles qu’Air China, China Eastern Airlines et Hainan Airlines, ont proposé des projets pour développer des routes aériennes vers l’Afrique.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Source : Financial Afrik

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR