Etats fragiles : la BAD et l’OCDE soucieux de les accompagner

Le rapport 2015 ‘’États de fragilité 2015 : Réalisation des ambitions de l’après-2015’’, vient d’être lancé sous la présidence conjointe la Banque africaine de développement (BAD) et l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE).

Il a rappelé la nécessité pour les organisations, les partenaires azimuts dans tous les domaines de soutenir les Etats dits fragiles en vue de forger, renforcer ou rétablir la paix et la cohésion sociale et la stabilité économique et politique desdits Etats.

«La BAD et l’OCDE sont aussi convenus de renforcer leur alliance stratégique pour les interventions dans les situations de fragilité», a précisé Sibry Tapsoba, directeur du Département de l’appui à la transition de la BAD.

La fragilité selon le document Stratégie pour lutter contre la fragilité et construire la résilience en Afrique (2014-2019), est un «état de risque élevé de défaillance institutionnelle, d’effondrement social ou de conflit violent».

«La fragilité se manifeste de multiples façons, à travers un large éventail de situations qui vont de l’instabilité légère ou transitionnelle à des conflits violents et prolongés», a déclaré Steve Kayizzi-Mugerwa, économiste en chef en exercice et vice-président de la BAD.

Le Burkina Faso, qui traverse une période post-insurrectionnelle depuis novembre 2014, pourrait donc se retrouver dans le cercle des Etats fragiles et être considéré comme tel.

Les Etats fragiles sont exposés à de nombreux défis parmi lesquels la paix, l’accès à la justice pour tous, l’existence d’institutions efficaces, redevables et inclusives, les fondements économiques, la capacité d’adaptation aux chocs et aux catastrophes d’ordre social, économique et environnemental. 

En situation de fragilité, le secteur privé joue un rôle important dans le renforcement de la résilience et de la cohésion sociale. Il est aussi nécessaire pour le pays de disposer d’outils et de méthodologies innovants pour y faire face.

Boureima LANKOANDE

Burkina24

Source : communiqué BAD

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR