LE E-COMMERCE EFFECTUE UNE PERCÉE EN AFRIQUE SELON UNE ÉTUDE DE GOOGLE

Ils sont de plus en plus nombreux les Africains qui vont sur Internet dans l’optique d’acheter quelque chose ou qui visitent les magasins sur le web. Ils identifient des articles, en recherchent le prix et les lieux où ils sont vendus. Et beaucoup franchissent le pas, font des commandes et se font même livrer des produits.

Cette observation est soutenue par des chiffres dans plusieurs pays africains. En 2014, le volume des requêtes sur Internet a augmenté de 49% au Nigeria, de 37% en Afrique du Sud et de 33% au Kenya.

C’est le résultat d’un sondage mené par Google/Afrique du Sud. C’est bien la preuve que si le commerce en ligne balbutie encore sur le continent, il existe un énorme potentiel à développer, pensent certains professionnels du milieu.

En 2015, l’Afrique et le Moyen-Orient ne représentent que 2 % du commerce en ligne dans le monde, mais le potentiel reste paradoxalement élevé. C’est ce que dit en outre un récent rapport de McKinsey & Company, selon lequel le commerce électronique représentera 10% des ventes au détail des grandes économies du continent d’ici à 2015.

Google prévoit, en tout cas, un véritable marché du e-commerce en Afrique d’ici 2017, suivant l’évolution technologique.

Il est donc temps d’anticiper et pouvoir comprendre les clients, savoir communiquer de manière ciblée avec eux et leur livrer ce qu’ils souhaitent quand ils le souhaitent.

Noufou KINDO

Burkina24

Pas de commentaire

Repondre a l'Article

*

*

ARTICLE POPULAIR